•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des matins en or

Avec David Chabot

En semaine de 6 h à 9 h

Un nouveau président des Jeunes libéraux dans la région

Rattrapage du lundi 28 septembre 2020
Le jeune homme regarde la caméra.

William Baril est le nouveau président régional de la Commission-Jeunesse du Parti libéral du Québec en Abitibi-Témiscamingue et Nord-du-Québec.

Photo : Gracieuseté

Le nouveau président de l'aile jeunesse du parti libéral du Québec en Abitibi-Témiscamingue et Nord-du-Québec, William Baril, souhaite gonfler les rangs des jeunes de la région dans son parti.

Ici, on ne se le cachera pas, que ce soit au Parti libéral au niveau senior ou au niveau des jeunes, c'est beaucoup plus difficile, la banque de membres reste à bâtir et c'est pour ça que je trouve que c'est un beau défi pour moi d'aller chercher des jeunes, parce que la politique, je trouve que c'est par là que ça passe, ça régit nos vies, au fond, affirme-t-il.

William Baril est le petit-fils de l'ancien député libéral provincial Gilles Baril, qui a été député de 1985 à 1989 dans la circonscription Rouyn-Noranda-Témiscamingue.

La politique a une place de choix dans la famille, où il peut discuter politique avec son grand-père.

J'ai toujours été passionné de l'écouter parler, ça reste que c'est un très bon parleur, et de la manière dont il me parlait de ça, je me suis dit je n'ai pas le choix, il faut que je me lance là-dedans, et tranquillement, j'ai commencé à m'impliquer il y a deux ans. J'ai pris contact avec les bonnes personnes pour pouvoir m'impliquer davantage et maintenant, me voici président de la section régionale Abitibi-Témiscamingue et Nord-du-Québec, c'est un très beau défi à relever pour ma part et si jamais, niveau conseils, je peux retrouver directement dans ma famille de bons conseils et de bonnes valeurs, dit-il.

Pour écouter l'entrevue complète, cliquez sur l'audiofil.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi