•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des matins en or

Avec David Chabot

En semaine de 6 h à 9 h

Rachelle Roy :  le parcours d'une battante

Rattrapage du mercredi 16 septembre 2020
La réalisatrice pose fièrement devant l'affiche du festival.

Rachelle Roy a capté les images à l'aide de son téléphone cellulaire. Danser sous la pluie est un documentaire réalisé en Abitibi-Témiscamingue.

Photo : Radio-Canada / Vanessa Limage

Deux semaines après son diagnostic de cancer, Rachelle Roy a commencé à se filmer avec son téléphone cellulaire pour raconter les étapes à traverser.

Ses images transformées en documentaire ont été choisies pour la soirée de fermeture du Festival du cinéma international en Abitibi-Témiscamingue. Une première pour un projet de la région.

Au lendemain de l’annonce, Rachelle Roy affirme vivre sa deuxième année de rémission. Mon film va servir pour les gens, mais je me rends compte aujourd’hui que ça a été aussi une espèce de thérapie pour moi, où j’ai pu parler haut et fort de tout ce qu’il se passait, tout ce qui m’arrivait. Comme je suis une personne réservée, sur mes émotions, mes sentiments, je pense que ça a été très bénéfique pour moi. Mon film m’a aussi permis de me mettre belle chaque jour, de me lever, de m’habiller, de me maquiller pour peut-être faire une parution de 30 secondes, raconte-t-elle.

Pour écouter son parcours, cliquez sur l’audiofil.

Rachelle Roy ne croit pas réaliser d’autres films. Elle travaille toutefois sur une exposition de photos et de conférences en lien avec le cancer du sein.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi