•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des matins en or

Avec David Chabot

En semaine de 6 h à 9 h

La vie parlementaire expliquée aux nouveaux arrivants

Rattrapage du lundi 14 septembre 2020
Une photo officielle de candidat.

Sébastien Lemire, du Bloc québécois

Photo : Bloc québécois

Le député fédéral d'Abitibi-Témiscamingue, Sébastien Lemire, expliquera jeudi le parlementarisme canadien aux nouveaux arrivants.

L’activité organisée dans le cadre de la Journée internationale sur la démocratie se déroulera dans les locaux de la La Mosaïque Interculturelle à Rouyn-Noranda.

Pour Sébastien Lemire, les notions de démocratie sont absolument essentielles à renouveler. Pour lui, c’est une façon de mobiliser les citoyens et comprendre l’actualité. Sébastien Lemire expliquera notamment le rôle de l’élu fédéral, la gouverneure générale, le rôle des provinces avec leurs dossiers comme la santé et l’éducation par exemple.

Il y a un enjeu qui est important dans la région et la Mosaïque justement avait fait une étude sur laquelle on réussit à attirer des gens. Beaucoup d’efforts d’attractivité sont faits, mais après ça, notre défi c’est celui de l’intégration, de réussir l’accueil et je veux jouer un rôle important, dit-il. L’accès aux logements, les garderies et les loisirs sont des enjeux importants à améliorer selon le député fédéral.

Il souhaite aussi s’attaquer à la lourdeur administrative des démarches qui touche l’immigration. C’est inconcevable pour prêter serment à la Reine [...] ils doivent aller à Gatineau ou à Ottawa avec tous les frais de prendre congé du travail, des frais d’hôtel, de logement, de transport et c’est la même chose pour un médecin. Un immigrant qui veut passer ses tests médicaux ne peut pas le faire en Abitibi-Témiscamingue, explique Sébastien Lemire.

Pour écouter l’entrevue complète, cliquez sur l’audiofil.

Sébastien Lemire croit que ce type d’activité serait bénéfique à la population en général et pas seulement pour les nouveaux arrivants. S’il y a des gens qui ont le goût d’organiser ce type d’activité-là, que ce soit dans une municipalité, un organisme communauté ou dans une cuisine entre amis, je me rendrai toujours disponible pour ça, affirme-t-il.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi