•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des matins en or

Avec David Chabot

En semaine de 6 h à 9 h

Une certification en arts visuels pour l'UQAT

Rattrapage du mardi 1 septembre 2020
L'Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue.

L'Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue

Photo : Radio-Canada / Marie-Hélène Paquin

L'Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT) fait maintenant partie des 43 institutions scolaires au monde ayant reçu la certification Houdini, octroyée par la société SideFX, attestant ainsi la qualité de ses programmes de création 3D.

Le professeur en arts visuels pour le cinéma à l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue, Jean-Pierre Flayeux, explique que la compagnie canadienne SideFX a développé un logiciel 3D qui fait des simulations de destruction.

On essaie vraiment de l’amener à l’université parce que c’est un logiciel dirigé vers l’avenir et c’est très efficace, indique Jean-Pierre Flayeux.

Basé sur la physique réelle, le logiciel permet de simuler par exemple des explosions et destruction massive d’immeubles. Pour obtenir cette reconnaissance, l’UQAT a dû mettre de l’avant la qualité du matériel produit par les étudiants.

Le fait de dire que les étudiants sont prêts pour aller travailler dans l’industrie, ils ont déjà de bonnes habitudes, un oeil. Une satisfaction de dire "J’arrive à faire quelque chose qui se rapproche des fils qu’on regarde tous les jours"., explique le professeur.

Jean-Pierre Flayeux reconnaît que cette certification représente d’une certaine façon une manière pour SideFX d’encourager l’utilisation de ses propres logiciels.

En fait, c’est du donnant-donnant. Ils font de la publicité sur leur site pour l’université, et nous en faisons aussi parce qu’on est fier d’utiliser Houdini et de montrer que ça fonctionne pour les étudiants. Le gros avantage aussi, c’est que les finissants se méritent une licence professionnelle gratuite à la fin de leur bac, souligne-t-il, ajoutant que le coût de ce logiciel est non-négligeable.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi