•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des matins en or

Avec David Chabot

En semaine de 6 h à 9 h

La microbrasserie Barbe Broue ouvre une boutique durant la pandémie

Rattrapage du mercredi 5 août 2020
Des fûts de bière

Barbe Broue a ouvert une boutique à Nédelec.

Photo : Radio-Canada / Tanya Neveu

La microbrasserie Barbe Broue a adapté ses activités et son offre aux mesures sanitaires, et a décidé d'ouvrir une boutique pour vendre ses produits.

La nouvelle boutique, située à Nédelec, est ouverte depuis la semaine dernière. Carole Marcoux, copropriétaire de Barbe Broue microbrasserie, indique que les heures d’ouverture sont du mercredi au samedi en après-midi et soirée au cours du mois d’août.

Pour l’automne, on va voir comment la demande se passe pour déterminer à quelle heure on va être ouvert, précise Carole Marcoux.

La boutique devait d’abord ouvrir au printemps, mais la pandémie a entraîné des délais. Carole Marcoux mentionne d’ailleurs que la pandémie a eu un impact important sur les ventes.

Le fait que les restaurants ont rouvert tard, et les festivals, ça représente une diminution de revenus d’à peu près 30%, dit-elle. Pour nous la Foire Gourmande c’est vraiment important dans notre année. On est tous pareils, on est tous même situation à travers le Québec, mais ce qui nous rend la vie un petit peu plus difficile, c’est que nous, les microbrasseries, n’avons pas le droit d’aller dans les marchés publics.

Cependant, elle souligne que les clients ont été au rendez-vous.

Sérieusement, au Témiscamingue on a beaucoup de support de nos gens, de notre place, on est vraiment privilégié. Mais je crois qu’on s’en sort bien, dû au fait que la région est solidaire, se réjouit Carole Marcoux.

Barbe Broue microbrasserie distribue ses produits dans plusieurs commerces en Abitibi-Témiscamingue. L’entreprise développe d’ailleurs de nouveaux produits, autres que de la bière, qui devraient arriver sur le marché cet automne, prévoit Claire Marcoux.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi