•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des matins en or

Avec David Chabot

En semaine de 6 h à 9 h

Le ministre de l'économie en tournée en Abitibi-Témiscamingue

Rattrapage du mardi 4 août 2020
Pierre Fitzgibbon parle aux journalistes.

La reprise des activités sur les chantiers de construction et dans les entreprises du Québec se fera de façon graduelle et dans le cadre de nouvelles normes sanitaires, a assuré le ministre québécois de l'Économie, Pierre Fitzgibbon.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Fortier

En effectuant des arrêts dans de nombreuses PME, le ministre précise avoir été souvent interpellé sur des enjeux liés à l'emploi.

Pour l’Abitibi-Témiscamingue, l’économie est relativement stable. La croissance économique plus grande que dans le reste du Québec, donc l'enjeu, c’est la main-d’oeuvre, lance-t-il.

Il ajoute que, pour le gouvernement, amener davantage de travailleurs dans la région est une priorité pour donner encore davantage de vitalité à l'économie.

Il n’y a aucun doute pour moi qu’il y a un enjeu de migration. Les gens sont en besoin de main-d’oeuvre. J’ai des compagnies qui se parlent et qui m’ont dit que c’est sûr que, s’ils avaient de la main-d’oeuvre, ils pourraient augmenter leurs capacités et leur projet, on était pour augmenter nos capacités, nos projets. Alors ça, pour le gouvernement, c’est numéro un, affirme le ministre.

Pour écouter l'entrevue complète, cliquez sur l'audiofil.

Avec le prix de l'or et de l'argent qui atteint des sommets en bourse le secteur minier est aussi regardé de près par le ministre Fitzgibbon

Je pense que dans le cas des mines, avec le prix de l’or, pas besoin d’expliquer que tout le monde est content et tout le monde sourit. Alors il faut s’assurer que, comme gouvernement, on puisse permettre au projet de se réaliser rapidement. Il ne faut pas être des cowboys, mais avec les permis, comment on peut être rapide à l’exécution. Ça, c’est un des objectifs que je vais avoir. On parle de l’or, on parle du lithium, des projets super structurants, indique-t-il.

Le ministre Fitzgibbon a aussi confié que le gouvernement du Québec ne pouvait faire l'économie d'investissements pour les PME.

À un moment donné, il faut faire attention, dit-il. Le paradigme de dire C’est quoi le niveau d’endettement maximum. Je suis soucieux de la période que ça va prendre pour que la dette fédérale soit absorbée. Ça va prendre des années. On n’aura pas le choix, parce qu’on ne peut pas laisser décimer nos infrastructures.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi