•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La joueuse de soccer Anne-Clara Couturier en route vers la Floride

Des matins en or

Avec David Chabot

En semaine de 6 h à 9 h

La joueuse de soccer Anne-Clara Couturier en route vers la Floride

Rattrapage du mercredi 29 juillet 2020
Une jeune femme joue au soccer.

Anne-Clara Couturier prend la route de la Floride pour jouer au soccer universitaire.

Photo : gracieuseté Anne-Clara Couturier

La jeune athlète rouynorandienne Anne-Clara Couturier prendra dimanche un avion vers la Floride, où elle ira jouer au soccer universitaire pour la prochaine saison.

En 2015, alors qu'elle disputait un tournoi régional en tant que représentante de l'Abitibi-Témiscamingue, son talent a été remarqué. Elle s'est alors inscrite dans un programme sport-études à Montréal, ce qui augmentait aussi ses chances de faire partie de l'Équipe du Québec.

Après avoir pris part à des championnats nationaux et avoir été de l'alignement de l'Équipe du Québec à plusieurs reprises, elle souhaitait poursuivre son développement dans le sport.

La jeune adulte a maintenant choisi de s'exiler aux États-Unis pour jouer le plus haut niveau de soccer qui lui était accessible. Ce n'est pas la première fois que je sors du pays pour le sport, j'avais des showcases universitaires aux États-Unis aussi, comme à Boston, mais c'est la première fois que je n'y vais pas temporairement, raconte celle qui s'établira sur un campus universitaire.

Même si elle a l'habitude de quitter le nid familial pour exercer son sport, quitter pour la Floride, où les cas de COVID-19 continuent d'augmenter, représente un stress. C'est un peu stressant, surtout avec tout ce qui se passe en ce moment, mais je suis plus excitée que je suis stressée, confie-t-elle.

Pour écouter l'entrevue complète, cliquez sur l'audiofil.

Elle assure que la sécurité en lien avec la COVID-19 est prise très au sérieux sur le campus. Les masques sont obligatoires en tout temps, indique-t-elle. Les athlètes arrivent sur le campus avant les étudiants et tous les sports arrivent une semaine différente, ils prennent ça vraiment au sérieux et il y a beaucoup de mesures qui sont prises, la saison a été raccourcie à cause de la COVID.

La jeune femme ne pense pas être trop « rouillée » à son retour au jeu, comme l'ont confié certains joueurs de la LNH, par exemple. J'ai continué à m'entraîner dans ma cour arrière avec un ballon et le soccer a recommencé à Montréal il y a environ un mois, donc je me suis entraînée avec des équipes, donc ce n'est pas si pire, raconte Anne-Clara Couturier.

Elle souhaite faire quatre ans dans le soccer universitaire aux États-Unis, mais pas nécessairement dans la même université, puisqu'elle espère accéder à la division 1 durant son parcours. Après ça, je vais voir ce que le futur m'apporte, lance-t-elle. Elle souhaite demeurer dans l'univers du soccer même après ses années comme joueuse, notamment pour entraîner des plus jeunes. Celle qui a fait ses études en anglais au cégep ne voit pas la barrière de la langue comme un défi pour les quatre prochaines années.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi