•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des idées repas quand il fait trop chaud pour cuire des aliments

Des matins en or

Avec David Chabot

En semaine de 6 h à 9 h

Des idées repas quand il fait trop chaud pour cuire des aliments

Rattrapage du lundi 6 juillet 2020
Un bol de poké est déposé sur une table.

Un bol de poké est une excellente recette estivale.

Photo : iStock

À cette période-ci de l'année, avec les chaleurs intenses, on peut être facilement réticent à cuisiner si on ne veut pas allumer le four et réchauffer la maison davantage. La nutritionniste Gabrielle Trépanier donne quelques idées de repas goûteux qui ne nécessitent pas, ou peu, de cuisson.

Sa première suggestion : d’y aller plus avec un style de boîte collation, dans lequel on peut trouver un petit compartiment pour des craquelins, un autre pour les charcuteries et un autre pour une barre tendre.

C’est de reprendre ce principe-là, mais de le faire en version un peu plus nutritive et soutenante, explique-t-elle.

Portrait de Gabrielle Trépanier

Gabrielle Trépanier est une nutritionniste spécialisée en nutrition sportive et créatrice du bloc e nutritiongt.

Photo : Gracieuseté

Ainsi, on peut commencer avec une bonne source de protéines, comme des noix, du fromage, des oeufs à la coque ou du thon, suggère Gabrielle Trépanier.

On l’accompagne avec un autre féculent, comme des craquelins de grains entiers ou du pain pita, par exemple, ainsi que des fruits et des légumes.

On a quelque chose de super complet, pas trop lourd, et qui se fait super rapidement, dit-elle. Elle ajoute que cette formule convient particulièrement à l’heure du lunch, lorsqu’il manque de restants de la veille.

Des edamames dans leurs cosses.

Des edamames dans leurs cosses.

Photo : Radio-Canada

On peut appliquer le même principe, cette fois-ci avec un bol de poké, habituellement composé de riz, de poisson cru et de sauce (comme un sushi défait). On peut remplacer ces ingrédients par d’autres sources de protéines et d’autres féculents.

Une sauce, c’est ça qui va tout lier et aider à compléter le plat [...] On peut vraiment laisser aller sa créativité, note la nutritionniste. On peut improviser avec tout ce qu’on a dans le réfrigérateur.

Pour écouter l’entrevue complète, cliquez sur l'audiofil.

Finalement, elle conseille de réinventer un plat souvent jugé trop habituel et peu original : le sandwich.

Avec le pain, on peut apporter déjà beaucoup de variété, indique-t-elle. Elle mentionne par exemple un pain fait dans une boulangerie locale, ou une focaccia. On le remplit ensuite d’un aliment protéiné et on peut ajouter des sauces et des légumes pour compléter le tout.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi