•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Air Canada : l'Association touristique régionale ne dérougit pas

Des matins en or

Avec David Chabot

En semaine de 6 h à 9 h

Air Canada : l'Association touristique régionale ne dérougit pas

Rattrapage du jeudi 2 juillet 2020
Un avion aux couleurs d'Air Canada Express.

Un appareil d'Air Canada Express, à l'Aéroport international Pierre-Elliott-Trudeau, à Montréal.

Photo : Getty Images / AFP/Daniel Slim

Tourisme Abitibi-Témiscamingue déplore vivement la décision d'Air Canada de suspendre indéfiniment la liaison entre Val-d'Or et Montréal.

Plus tôt cette semaine, Air Canada a annoncé qu’elle suspendait 30 dessertes régionales intérieures et qu’elle fermait huit escales à des aéroports régionaux canadiens, dont l'aéroport de Val-d’Or.

Le président de tourisme Abitibi-Témiscamingue, Émilien Larochelle, s'est dit outré. Il affirme que cela nuit à l’attractivité de la région.

Comment voulez-vous être content d’une décision comme celle-là, qui vient couper les ailes à une relance possible du tourisme en Abitibi-Témiscamingue et aussi dans d’autres régions du Québec, parce qu’il y a quand même huit aéroports qui sont touchés, lance-t-il.

Émilien Larochelle dénonce le service d’Air Canada et croit que les gouvernements provincial et fédéral devraient travailler à diversifier l’offre.

Qu’ils mettent au pas cette compagnie-là, parce qu’elle bénéficie d’aide au transport, et elle ne nous donne pas de service, martèle le président.

Rappelons que tous les vols à destination de l'Abitibi-Témiscamingue avaient déjà été annulés jusqu'au 8 septembre.

Pour écouter l'entrevue complète avec Émilien Larochelle, cliquez sur l'audiofil.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi