•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Cité de l'Or rouvre ses portes

Des matins en or

Avec David Chabot

En semaine de 6 h à 9 h

La Cité de l'Or rouvre ses portes

Rattrapage du mercredi 1 juillet 2020
Un enfant portant un casque regarde le site de la Cité de l'Or à bord d'un petit camion.

Les visites à la Cité de l'Or pourront reprendre, mais l'offre a quelque peu changé.

Photo : Marie-Claude Robert

Le Village-minier-de-Bourlamaque reprend ses activités dès aujourd'hui après plusieurs semaines de pause. Guy-Édouard Bouchard, directeur de la corporation du Village, indique qu'il est prêt à assumer les coûts supplémentaires que requièrent les mesures sanitaires.

Guy-Édouard Bouchard se réjouit que le site historique soit de nouveau ouvert au public. Les premiers clients arrivent de matin, le 1er juillet, et des réservations ont déjà été effectuées.

On est bien heureux. C’est sûr qu’on ne peut pas offrir des visites avec le même nombre de personnes qu’auparavant parce qu’il y a quand même beaucoup de consignes et de procédures à observer, autant pour les employés que pour les visiteurs, mais la visite devrait quand même être très agréable avec quelques petites modifications pour justement éviter que les gens soient trop près l’un de l’autre, dit Guy-Édouard Bouchard.

Il rapporte qu’il travaille depuis le mois de mars pour planifier différents scénarios de réouverture. Les mesures sanitaires font subir des pertes financières au site touristique, mais les visiteurs n’auront pas à payer de frais supplémentaires pour la Covid, a indiqué M. Bouchard.

Même si ce ne sera pas rentable cette année, je trouve ça important de rester sur la carte, affirme-t-il.

Les visites sous-terre sont toujours possibles, mais avec un nombre limité de personnes par groupe. Guy-Édouard Bouchard précise que les autres activités comme les expositions sont annulées parce qu’elles sont trop interactives et représentent un risque trop élevé de contamination.

Ça aurait été de valeur que le plus gros des attraits à Val-d’Or ne soit pas disponible pour notre clientèle régionale et aussi extrarégionale, souligne le directeur.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi