•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des centaines de papillons envahissent l'Abitibi-Ouest

Des matins en or

Avec David Chabot

En semaine de 6 h à 9 h

Des centaines de papillons envahissent l'Abitibi-Ouest

Rattrapage du jeudi 25 juin 2020
Une personne tient dans ses deux mains un gros tas d'insectes bruns qui recouvrent le sol.

Les insectes sont si nombreux qu'ils ont recouvert le sol dans un secteur à La Sarre.

Photo : Jean Caron

Les résidents de La Sarre ont aperçu au cours des derniers jours des centaines de petits papillons qui ont envahi notamment le secteur du concessionnaire Nicol Auto. Quelles sont ces petites bêtes qui recouvrent le sol et même les voitures?

Tous les lépidoptères, les papillons, sont attirés par la lumière, rappelle Tommy St-Laurent, fondateur du Labyrinthe des insectes. Ce que le garage offre, c'est un magnifique piège lumineux!

Selon l'entomologiste, le phénomène qui se produit est tout à fait normal. C'est de la famille des Tortricidae, c'est définitivement un papillon de type tordeuse, et les papillons, pour la majorité, quand ils vont être en mode reproduction, ils vont être attirés par la lumière et les femelles vont libérer des phéromones. Les phéromones attirent les mâles, donc on a une concentration de femelles qui attirent une concentration de mâles, explique-t-il.

Une roue de véhicule couverte de petits insectes qui ressemblent à de petits papillons de nuit.

Les insectes sont si nombreux qu'ils recouvrent le sol et parfois les voitures.

Photo : Jean Caron

Ce qu'il faut d'abord comprendre, c'est à qui on a affaire. Dans le cas des tordeuses, ce sont des papillons qui ne sont pas épidémiques, mais qui ont tendance à être très nombreux, et c'est cyclique. Ça va souvent revenir tous les 7 à 10 ans, donc ce que je soupçonne, parce que je n'ai pas vu le spécimen dans mes mains, mais avec les photos que j'ai vues, et par déduction logique, il y a deux candidats qui reviennent sur la table : soit la tordeuse du tremble, soit la tordeuse à tête noire de l'épinette, avance l'entomologiste.

Il penche toutefois plus du côté de la tordeuse du tremble. La tordeuse du tremble, contrairement à la tordeuse à tête noire de l'épinette, c'est la chenille qui fait une dormance. Comme la chenille fait une dormance, quand arrive la fin mai, en quelques semaines, durant le mois de juin, ce qu'on voit, c'est les trois étapes de transformation. La chenille va devenir la pupe, ensuite il va y avoir éclosion. Ça se produit vers juin et la transformation vers un mode papillon adulte va vraiment se faire à cheval sur fin juin, début juillet, ce qui est vraiment le timing parfait pour ce qui se produit présentement, souligne Tommy St-Laurent.

Gros plan sur une horde de petits insectes qui sont comme de grosses mouches brunes.

Plusieurs personnes ont constaté la quantité impressionnante de ces petits insectes à La Sarre.

Photo : Jean Caron

La présence d'une masse si importante de ces papillons a des impacts : odeurs nauséabondes, difficulté d'accéder aux véhicules du concessionnaire et même de possibles impacts sur les trembles.

Ça va avoir une conséquence, c'est sûr, sur le peuplier faux-tremble, confirme M. St-Laurent. Il ne faut pas partir en peur et dire “ça y est, ça va tuer tous les trembles”. Le peuplier survit habituellement à ce ravageur en forme de chenille, en forme de larve. Il va produire une deuxième vague de feuilles dans la saison. Souvent, ce que les papillons vont faire, c'est qu'ils vont aller pondre – et leur ponte, vous allez voir sur les photos, c'est les petites taches vertes – et c'est sûr qu'il va y avoir des chenilles. Ça va affecter le tremble, ça se peut qu'il y ait de la défoliation au niveau du tremble, mais ce n'est pas fatal comme d'autres espèces, comme la tordeuse de bourgeon d'épinette.

La direction de Nicol Auto a fait appel à une entreprise de nettoyage et de décontamination. L'odeur des insectes morts incommodait aussi les employés.

Pour écouter l'entrevue complète, cliquez sur l'audiofil.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi