•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Petit guide du parfait confiné : on se fait un déodorant!

Des matins en or

Avec David Chabot

En semaine de 6 h à 9 h

Petit guide du parfait confiné : on se fait un déodorant!

Rattrapage du jeudi 14 mai 2020
Contenant de déodorant fait maison

Contenant de déodorant fait maison

Photo : Radio-Canada

Mariane Gaudreau, du trio féminin Les Trappeuses, explique comment fabriquer des produits cosmétiques et de soins chez soi avec des ingrédients que l'on peut trouver dans ses propres armoires de cuisine. Aujourd'hui, Mariane Gaudreau nous conseille pour faire son désodorisant avec des ingrédients naturels.

L’idée, en fait, c’est de rendre les gens autonomes pour la fabrication de leurs produits cosmétiques, lance Marianne Gaudreau.

Les Trappeuses, un projet de Mariane Gaudreau, Audrey Woods et Marie Beaupré, sont autrices d’un blogue et d’un livre dans lesquels elles font part de recettes et de méthodes pour fabriquer des produits cosmétiques et ménagers qui ont moins d'impact sur l'environnement que les produits achetés en magasin.

Aisselles propres et mains hydratées

Trois ingrédients de base sont nécessaires pour le déodorant : huile de coco solide, bicarbonate de soude et fécule de maïs. On ajoute ensuite des huiles essentielles, comme de l’huile de lavande. Idéalement, on va aller chercher des huiles essentielles qui vont bloquer l’odeur du bicarbonate de soude, précise Mariane Gaudreau.

Pour écouter l'entrevue complète, cliquez sur l'audiofil.

Par la suite, il suffit de mélanger les ingrédients avec du gras de coude ou de les rendre homogènes dans un bain-marie, puis de mettre le mélange au réfrigérateur jusqu’à ce qu’il devienne ferme.

Pendant la pandémie, le lavage des mains fréquent peut rendre nos mains très sèches. Pour réhydrater la peau, Mariane Gaudreau suggère une solution simple, à deux ingrédients. On fait tremper des flocons d’avoine dans une eau chaude ou tiède. On peut ensuite se servir de cette eau, qui sera plus glissante, pour tremper nos mains et les rendre plus douces.

Notre livre, en fait, est basé sur 12 ingrédients, dont la moitié, les gens vont déjà avoir dans leur garde-manger, comme fécule de maïs et huile de coco, indique Mariane Gaudreau.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi