•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Andé Tourigny nommé entraîneur-chef de l'année de la Ligue de hockey de l'Ontario

Des matins en or

Avec David Chabot

En semaine de 6 h à 9 h

Andé Tourigny nommé entraîneur-chef de l'année de la Ligue de hockey de l'Ontario

Rattrapage du mardi 12 mai 2020
Un homme en entrevue.

L'entraîneur-chef des 67, André Tourigny, est fier de ce que l'équipe a accompli cette année.

Photo : Radio-Canada

André Tourigny, ancien entraîneur des Huskies de Rouyn-Noranda, est nommé pour une deuxième année consécutive entraîneur-chef par excellence de la Ligue de hockey de l'Ontario (OHL). Celui qui travaille maintenant avec les 67's d'Ottawa se réjouit et demeure optimiste en ce qui concerne la prochaine saison, malgré la pandémie.

Encore cette année, le titre d’entraîneur de l’année de la OHL revient à André Tourigny, qui a d’ailleurs passé 793 matchs derrière le banc des Huskies, équipe qu'il avait commencé à diriger en 2002.

C’est un honneur individuel pour un travail d’équipe, affirme André Tourigny, soulignant la collaboration de tous ses collègues et joueurs au sein de l’organisation. Celui qui a entraîné les Huskies pendant de nombreuses années reçoit cet honneur avec autant de joie que l’année précédente.

Un entraîneur parle à ses joueurs au banc.

L'entraîneur-chef des 67, André Tourigny, s'adresse à ses joueurs pendant le sixième match de la série finale de la Ligue junior de l'Ontario.

Photo : Valerie Wutti

Tu ne sais pas comment les gens vont te percevoir, alors avoir l’honneur d’être choisi pour une deuxième année, c’est un beau témoignage de l’équipe d’entraîneurs qu’on a, indique André Tourigny.

Prochaine saison et COVID-19

La pandémie de COVID-19 et les mesures de préventions qui l’accompagnent, qui ont d’ailleurs mis fin plus tôt que prévu à la saison de hockey, exigeront une adaptation importante pour pratiquer le hockey. Toutefois, André Tourigny estime que son travail d'entraîneur sera moins touché que l’industrie du hockey en tant que telle.

J’ai de la difficulté à voir à quel point ça va changer dans le coaching, l’industrie, par contre, en subira davantage les impacts, pense-t-il. Il attend de voir les règles qui seront mises en place avant d’élaborer sa préparation pour la saison 2020-2021.

Pour écouter l'entrevue complète, cliquez sur l'audiofil.

J’ai toujours eu comme philosophie que je dois m’attarder le moins possible à ce que je ne peux pas contrôler, dit-il.

Mon souhait le plus urgent, c’est de retourner au travail, conclut-il, affirmant avoir hâte que la situation se résorbe pour que les activités dans les arénas puissent reprendre le plus vite possible.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi