•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Faire faillitte, une fausse bonne idée?

Des matins en or

Avec David Chabot

En semaine de 6 h à 9 h

Faire faillitte, une fausse bonne idée?

Rattrapage du mercredi 15 avril 2020
Des pièces de monnaie sortent d'un cochon tirelire cassé.

Une tirelire cassée

Photo : iStock

Pierre-Paul Belzile Lacasse, conseiller en redressement financier associé chez Raymond Chabot, répond à cette question. En cette période de pandémie de COVID-19, plusieurs personnes et compagnies vivent des difficultés financières à la suite des nombreuses fermetures, et certains s'interrogent sur la possibilité de faire faillite.

C’est vraiment la dernière solution qu’on regarde, souligne M. Belzile Lacasse.

Le conseiller en redressement financier explique que l’évaluation de la situation financière varie dans le cas de chaque personne. Son travail consiste à décortiquer le budget de la personne qui vient le consulter, trouver une structure financière viable et par la suite voir l’éventail de solutions possibles pour résoudre ses difficultés financières.

La plupart des gens qui rentrent dans notre bureau disent vouloir faire faillite et ce n’est pas ce qu’ils finissent par faire, affirme-t-il.

Quand consulter?

Pierre-Paul Lacasse Belzile remarque qu’en ce moment, plusieurs personnes attendent la reprise économique avant de consulter, ce qui est normal, selon lui.

C’est sûr que si c’est ponctuel, la plupart des gens vont s’en tirer un même sans avoir besoin de consulter, reconnaît-il.

Portrait de Pierre-Paul Belzile Lacasse.

Pierre-Paul Belzile Lacasse, conseiller en redressement financier, indique que plusieurs options sont possibles avant de recourir à la faillite.

Photo : Gracieuseté de Pierre-Paul Belzile Lacasse

Toutefois, il est parfois nécessaire de prendre un rendez-vous plus rapidement. Quand on se rend compte qu’on ne sera pas en mesure de remplir nos obligations financières, M. Belzile Lacasse recommande de consulter un conseiller financier.

Le conseil de base, c’est que lorsque les gens ne sont pas certains qu’ils vont passer au travers, dès qu’on n’est pas capable de reprendre des retards, on suggère de venir nous voir, suggère-t-il.

Quand est-ce que la faillite devient une bonne idée?

Parfois, la faillite représente la meilleure solution, comme quand les revenus très faibles ne permettront pas de payer les dettes ou gens qui n’ont aucun actif et n’ont donc rien à perdre, mentionne M. Belzile Lacasse.

Plusieurs personnes considèrent la dette comme une catastrophe, mais ce n’est pas toujours la fin du monde, tient à préciser M. Belzile Lacasse. Il souligne qu’il est possible de refaire son nom après une faillite et qu’elle ne condamne pas nécessairement les gens à des difficultés financières.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi