•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Faire l'épicerie pour une famille nombreuse durant la pandémie

Des matins en or

Avec David Chabot

En semaine de 6 h à 9 h

Faire l'épicerie pour une famille nombreuse durant la pandémie

Rattrapage du mercredi 25 mars 2020
Un client rempli son panier d'épicerie de nourriture en réponse aux nouvelles sur la maladie du coronavirus.

Des épiceries ont imposé un nombre limite de produits par client afin d'éviter une pénurie, ce qui cause problème aux familles nombreuses,

Photo : Reuters / Alec Jacobson

Jenny Bouchard, mère de neuf enfants, a de la difficulté à acheter suffisamment de nourriture pour sa famille lorsqu'elle va à l'épicerie à cause des limites imposées sur la quantité de produits autorisés par client.

Une épicerie en temps bien normal, mon carrosse déborde de partout, raconte-t-elle.

Des étagères vides dans une allée d'épicerie

Des étagères de pain vides dans une épicerie IGA à Rouyn-Noranda.

Photo : Radio-Canada / Alexia Martel-Desjardins

Jenny Bouchard rapporte qu’habituellement, elle doit acheter beaucoup plus de nourriture qu’une famille. En effet, elle estime que sa famille consomme une à deux miches de pain par jour, alors que les épiceries permettent actuellement deux miches par client.

Je vous avouerais que cette semaine j’ai commencé à pleurer à l’épicerie, je me suis dit c’est irréel, je ne veux même pas faire des provisions, je veux juste passer au travers de la semaine, déplore-t-elle.

Quoi faire?

Confrontée à ces limites d’achats, Jenny Bouchard s’est adressée à la gérante de l’épicerie afin de lui demander s’il était possible de faire une exception. On lui a permis de se procurer le double du nombre de produits autorisés aux autres clients, mais cela ne suffit pas.

Dans le fond, je suis comme trois fois une famille normale, c’est ça qui est difficile à gérer, explique-t-elle.

Elle a aussi dû utiliser d’autres services, comme les commandes en ligne, afin de ne pas avoir à retourner trop fréquemment à l’épicerie. En plus du fait que la population doit réduire ses visites à l’épicerie, celle la plus proche de chez Jenny Bouchard se trouve à environ 30 minutes de route de sa résidence.

Si je me fie juste aux épiceries, il faudrait que j’y aille aux deux ou trois jours, estime Jenny Bouchard.

Elle ajoute que de se retrouver avec 11 personnes à temps plein dans la maison entraîne son lot de défis et d’adaptation, en plus de gérer la quantité d’aliments nécessaire pour nourrir sa famille.

Pour écouter l’entrevue complète, cliquez sur l’audiofil.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi