•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les citoyens de Matagami partagent leurs rêves

Des matins en or

Avec David Chabot

En semaine de 6 h à 9 h

Les citoyens de Matagami partagent leurs rêves

Rattrapage du mercredi 22 janvier 2020
Un grand panneau où il est écrit Rêve de communauté, de mon vivant, je souhaite de tout coeur, avec du texte en couleurs.

L'écriteau compilant les rêves des citoyens a été inauguré le 21 janvier 2020.

Photo : Du communiqué de presse de la Ville de Matagami

Vous arrive-t-il de faire une liste des choses que vous aimeriez accomplir, aussi connue sous le nom de bucket list en anglais? La Ville de Matagami a demandé à la population de formuler leurs rêves et en ont fait un monument, inauguré hier.

Le maire de Matagami, René Dubé, explique que l’objectif consiste à mettre en valeur la ville et les projets futurs que les citoyens peuvent y accomplir.

On a demandé à la population de Matagami, et particulièrement nos jeunes du secondaire parce que c’est l’avenir, nos jeunes “Vous, vous voyez comment aujourd’hui? C’est quoi vos rêves pour demain? Et puis après ça on a tout compilé ça, rapporte M. Dubé.

On veut faire tout le temps de petis gestes qui, au bout, vont faire en sorte que les gens vont s’approprier [la ville] et vont dire “Oui, il ya de quoi à faire à Matagami et oui, on peut y vivre.”

Le maire de Matagami René Dubé

Plus d’une centaine de personnes ont répondu à la question et ont envoyé leur réponse de façon anonyme via internet ou par écrit.

Les gens ont très bien répondu, et de toutes les couches de la société, souligne le maire. Des aînés, des gens qui ont bâti notre ville, mais aussi des jeunes qui vont nous amener plus loin demain.

L’écriteau compilant les rêves et aspirations des citoyens se situe près du gazebo au centre-ville.

Pour en savoir plus, consultez l’audiofil.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi