•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les gens qui pratiquent le ski de fond ne vivraient pas la dépression saisonnière

Des matins en or

Avec David Chabot

En semaine de 6 h à 9 h

Les gens qui pratiquent le ski de fond ne vivraient pas la dépression saisonnière

Rattrapage du jeudi 16 janvier 2020
Une femme est assise sur un banc, dans la forêt, ses skis de fond plantés dans la neige à côté d'elle.

Jacqueline Nolet, 80 ans, a commencé à faire du ski de fond à 58 ans. Depuis, elle skie environ 4 kilomètres chaque jour.

Photo : gracieuseté Maryline Lambert

Selon une étude, les gens qui font beaucoup de ski de fond ne connaissent pas la dépression saisonnière (Nouvelle fenêtre).

David Chabot en discute avec Jacqueline Nolet, de Palmarolle, ainsi que Donald Trépanier et Pierre Moses, de Rouyn-Noranda, qui adorent le ski de fond.

Pour écouter la table ronde, cliquez sur l'audiofil.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi