•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Cours optionnels au secondaire :  Macamic s'inspire de Princeville

Des matins en or

Avec David Chabot

En semaine de 6 h à 9 h

Cours optionnels au secondaire :  Macamic s'inspire de Princeville

Rattrapage du mercredi 8 janvier 2020
Le pavillon Le Séjour.

Le pavillon Le Séjour de l'école Royal-Roussillon, à Macamic.

Photo : Radio-Canada / Emily Blais

L'école Royal-Roussillon à Macamic s'est inspirée de l'école Sainte-Marie de Princeville pour un nouveau projet, substituant un certain temps de classe par des cours optionnels. André Bédard, directeur de l'école Sainte-Marie à Princeville, nous explique comment son établissement a implanté ce nouvel horaire.

À Sainte-Marie, l'horaire des étudiants inclut des cours libres en fin de journée. Cette cinquième période additionnelle vise à augmenter leur motivation et à attirer les étudiants à l'école, explique le directeur André Bédard.

C'était vraiment dans une vague où plusieurs écoles implantaient des programmes particuliers, raconte M. Bédard. On voulait donner une couleur différente à notre école, et on ne voulait pas nécessairement emprunter cette avenue-là de programmes particuliers. Ça créée des constitutions de groupes et de classes qui peuvent être parfois un peu discriminantes.

On vient toucher à vraiment pas mal de domaines, et ça se trouve à rendre le parcours du jeune à l'école plus significatif.

André Bédard, directeur de l'école Sainte-Marie de Princeville

Les cours à option offerts sont variées: art dramatique, photographie, sciences, informatique, sport, les élèves ont du choix.

Le personnel souhaitait donner un temps en option à la fin de la journée pour tout le monde en même temps. Ils ont donc réduit chaque période de cours de 15 minutes pour insérer une période d'une heure après les cours.

Moins d'heures, moins de matière?

Plusieurs membres du personnel s'inquiétaient de perdre du temps pour donner de la matière.

Ça a été une crainte de la plupart des enseignants, dit-M. Bédard. On s'est dit, "On va trouver une façon de faire des travaux supplémentaires, permettre une période d'études en période supplémentaire".

Résultats positifs

Après l'implantation de ce nouvel horaire, les résultats scolaires des élèves ont augmenté.

C'est venu rassurer tout le monde que les résultats n'ont pas diminué. Nos résultats aux tests du ministère ont toujours été en augmentant par la suite, observe M. Bédard.

Le directeur souligne que Sainte-Marie a été l'école avec la meilleure amélioration au classement selon le palmarès sorti au mois de novembre.

On a été surpris, on savait que c'était positif ce qu'on faisait, mais on ne pendait pas à ce que ça avait eu cet impact-là, se réjouit le directeur.
M. Bédard précise que ce nouveau programme n'explique pas à lui seul cette hausse de réussite, mais qu'il constitue un facteur important.

Pour en savoir plus sur le programme: écoutez l'audiofil.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi