•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un Noël progressif ou passer de maison en maison pour le réveillon

Des matins en or

Avec David Chabot

En semaine de 6 h à 9 h

Un Noël progressif ou passer de maison en maison pour le réveillon

Rattrapage du mardi 24 décembre 2019
Une famille nombreuse autour d'un feu de foyer extérieur, l'hiver.

La famille Rioux de Sullivan se promène de maison en maison pour le réveillon.

Photo : gracieuseté

Chaque famille possède ses traditions du temps des Fêtes. Pour la famille Rioux de Sullivan, il s'agit d'une tradition hors du commun : on passe de maison en maison le soir du réveillon.

La famille Rioux dit fêter un « Noël progressif ». « On commence dans une maison pour le cocktail, ensuite on se rend tous dans une autre maison pour prendre l'entrée, ensuite on déménage dans une autre maison pour prendre le plat principal et ensuite on déménage dans une autre maison pour le dessert », explique Ginette Rioux.

Pour eux, cette façon de faire assure la famille de rester active. « On joue au hockey entre les services. Entre les maisons, on joue au hockey sur la patinoire ou dans la rue. On glisse aussi », raconte Mme Rioux.

La famille nombreuse de 45 personnes se promène donc dans les rues de Sullivan et en profite pour regarder les décorations de Noël du voisinage.

Une famille nombreuse pose sur la glace pour une partie de hockey en famille.

La famille Rioux de Sullivan

Photo : gracieuseté

Cette tradition est née pour s'assurer que tout le monde passait du temps ensemble. « On n'est pas des gens qui jouent de la musique, qui dansent. On faisait des jeux, mais ça finissait que les hommes regardaient le hockey, tout le monde jouait doucement assis à une table. On voulait être plus actifs, alors j'ai eu l'idée de faire un Noël progressif d'une maison à l'autre », se souvient-elle.

La formule permet également de partager la charge de recevoir à la maison à plusieurs. « C'est sûr qu'on salit cinq maisons! Mais c'est très agréable, c'est bien orchestré. Chaque famille sait ce qu'elle va préparer, c'est tout fait d'avance, on a juste à faire réchauffer juste à temps pour l'arrivée de tout le monde. On part 15 ou 20 minutes avant tout le monde pour aller préparer quand c'est nous qui recevons. On reste à peu près une heure à chaque maison parce qu'on veut prendre du temps dehors à s'amuser. »

C'est donc un long réveillon qui attend la famille Rioux chaque année. « Ça finit tard! On commence à 15 h et les plus fêtards terminent aux petites heures du matin, mais pour les autres, vers 23 h, minuit, ça se termine », indique-t-elle.

Leur concept a même inspiré d'autres familles de la région.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi