•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Coup d'envoi de la Grande Guignolée des Médias

Des matins en or

Avec David Chabot

En semaine de 6 h à 9 h

Coup d'envoi de la Grande Guignolée des Médias

Rattrapage du jeudi 5 décembre 2019
Nathalie Larose-Jolette et Martine Dion posent dans la station d'ICI Abitibi-Témiscamingue.

Nathalie Larose-Jolette, responsable régionale de la Grande Guignolée des médias, et Martine Dion, directrice générale de la Ressourcerie Bernard-Hamel.

Photo : Radio-Canada / Alexia Martel-Desjardins

La collecte extérieure de la Grande Guignolée des médias se déroule aujourd'hui, le jeudi 5 décembre.

De nombreux bénévoles recueillent les denrées et les dons en argent à divers endroits en Abitibi-Témiscamingue.

Nathalie Larose-Jolette, responsable régionale de la Guignolée des médias, explique que les dons seront redistribués par les banques alimentaires et les comités de paniers de Noël de la région.

Les denrées, mais les sous aussi, vont permettre à chaque banque alimentaire de pouvoir aller acheter ce dont ils ont besoin pour aller nourrir leurs personnes, dont des denrées périssables, qu'il faut acheter aussi, indique Nathalie Larose.

Une bénévole dans la rue tient une pancarte de la Grande Guignolée et une bouteille pour ramasser les dons en argent.

Des bénévoles amassent des dons à divers endroits à Rouyn-Noranda et sur le territoire de l'Abitibi-Témiscamingue.

Photo : Radio-Canada / Marie-Hélène Paquin

Nathalie Larose-Jolette ajoute que plusieurs comités partout dans la région se sont mobilisés, et que plusieurs entreprises s'impliquent avec leurs employés qui amassent des dons à l'extérieur.

Augmentation de la clientèle des banques alimentaires

La directrice générale de la Ressource rie Bernard-Hamel à Rouyn-Noranda, Martine Dion, souligne que plusieurs personnes font face à l'insécurité alimentaire malgré la situation économique favorable.

On peut penser, dans les dernières années, avec la pénurie de main-d'oeuvre, on ne devrait plus avoir de personnes sur l'aide sociale, mais ce n'est pas vrai, c'est loin d'être vrai, parce que le marché du travail n'est pas accessible à tout le monde. Il faudrait qu'à un moment donné, le règlement à l'aide sociale change pour permettre aux personnes qui sont capables d'aller travailler un 10, 15, 20 heures par semaine de pouvoir le faire (accéder à l'aide sociale), affirme-t-elle.

Entre 1 500 et 1 700 personnes ont bénéficié de la banque alimentaire de la Ressourcerie Bernard-Hamel en 2018.

Ça nous fait vraiment chaud au coeur parce qu'à la banque alimentaire, on va toujours avoir besoin de soutien, on va toujours avoir besoin de sous, aussi.

La directrice générale de la Ressource rie Bernard-Hamel à Rouyn-Noranda, Martine Dion

Martine Dion se réjouit de la période d'effervescence à la banque alimentaire de la Ressourcerie Bernard-Hamel.

Cette année, on a été vraiment choyé, on a plusieurs entreprises qui ont décidé de contribuer en fournissant un item pour les paniers de Noël, donc ça peut être une entreprise qui va fournir 700 pots de beurre d'arachide, cite-t-elle en exemple.

La Grande Guignolée des médias se déroule du 25 novembre ah 24 décembre.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi