•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plus que quelques jours avant le Défi des 100 milles

Des matins en or

Avec David Chabot

En semaine de 6 h à 9 h

Plus que quelques jours avant le Défi des 100 milles

Rattrapage du jeudi 28 novembre 2019
Un homme pratique la course sur un sentier et devant des arbres enneigés.

Un homme court l'hiver.

Photo : iStock

Sept ans après sa création, le Défi des 100 milles, fondé en Abitibi-Ouest, connaît encore du succès. La Ville de Ville-Marie a même récemment offert à ses citoyens de payer leur inscription.

Le Défi des 100 milles est plutôt simple. Il suffit de courir ou marcher 1 mille par jour pendant 100 jours ou de faire 20 minutes de sport chaque jour, du 1er décembre au 9 mars.

Mais qui dit simple ne dit pas nécessairement facile. Ce n'est pas tellement un défi physique, parce qu'on peut le faire à la marche. C'est plutôt un défi mental. [...] Il y a des gens qu'on dirait qu'ils sont nés motivés, mais ce n'est pas la majorité. Nous les humains, les simples mortels, ce n'est pas facile, lance-t-il.

On est très surpris [que ça dure depuis aussi longtemps]. On était surpris la première année qu'il y ait déjà des centaines [de gens inscrits], parce que c'était un défi entre moi et un ami. L'idée c'était de se motiver et de réussir à courir malgré l'hiver, le froid, la neige, les journées qui raccourcissent, les partys du temps des Fêtes.

L'idée, c'était juste entre deux amis de se lancer un défi et d'essayer de se motiver et il y a du monde qui spontanément se sont joints à nous. On se pince, parce que c'est la septième année, il y a eu 7500 participants depuis le début, dont 1000 élèves de différentes écoles du Québec. C'est incroyable.

Sébastien Bélisle, cofondateur du Défi des 100 milles

En effet, le Défi a largement dépassé les frontières de l'Abitibi-Témiscamingue. Il y a 500 villes de partout dans le monde où il y a des participants, dans plusieurs pays. Cette année, on a un participant en Algérie, qui n'a aucun lien avec le comité organisateur, qui nous a contactés. On a déjà eu du monde au Japon, en Australie, en Italie. Le phénomène d'avoir de la difficulté à se motiver, ça n'a pas de frontière, souligne M. Bélisle.

On a toujours de bonnes raisons - le travail, la météo, la famille - et finalement à la fin de la journée on n'a pas pris le temps de prendre quelques minutes pour notre santé à nous. C'est vraiment ça l'idée du Défi, fait-il remarquer.

Et il ne faut pas tricher non plus. Tu ne peux pas dire "je vais faire 20 kilomètres le dimanche, je vais être bon pour deux semaines". L'idée c'est vraiment, chaque jour, de trouver notre petite case horaire pour aller faire un mille, rappelle-t-il.

Pour s'inscrire au Défi des 100 milles, rendez-vous sur son site web (Nouvelle fenêtre).

Les tribunes de Radio-Canada.ca font peau neuve

Les tribunes de Radio-Canada.ca sont actuellement fermées pour permettre de grandes rénovations destinées à rendre votre expérience encore plus agréable.

Quelques points à retenir:

  • Vos nom d'usager et mot de passe demeurent inchangés
  • Les commentaires publiés ces derniers mois seront transférés graduellement
  • La modération des commentaires se fera selon les mêmes règles.
Nous croyons que ce changement rendra votre expérience sur Radio-Canada.ca encore plus intéressante et interactive.

À plus tard!

L'équipe de Radio-Canada.ca

Vous aimerez aussi