•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Notre monde :  l'agriculture dans les veines

Des matins en or

Avec David Chabot

En semaine de 6 h à 9 h

Notre monde :  l'agriculture dans les veines

Audio fil du mercredi 23 octobre 2019
Pascal Rheault, Maurice Mignault et Meghan Jarry posent dans la station d'Ici Abitibi-Témiscamingue.

De gauche à droite: Pascal Rheault, président de l'Union des producteurs agricoles (UPA) et producteur de grains et de bois à Sainte-Gertrude-de-Manneville, Maurice Mignault, producteur bovin à Mont-Brun, Meghan Jarry productrice laitière à la ferme Beaudoin Bégin inc. et représentante de la relève agricole.

Photo : Radio-Canada / Alexia Martel-Desjardins

Quelle est la réalité des agriculteurs de l'Abitibi-Témiscamingue? Maurice Mignault, producteur bovin à Mont-Brun, Meghan Jarry productrice laitière à la ferme Beaudoin Bégin inc. et représentante de la relève agricole, et Pascal Rheault président de l'Union des producteurs agricoles (UPA) et producteur de grains et de bois à Sainte-Gertrude-de-Manneville, sont venus nous parler de leur quotidien et de leurs défis.

M. Rheault concède que malgré certains moments difficiles, il a espoir en la prochaine génération de producteurs.

Je pense qu’au niveau de la relève, il y a beaucoup de jeunes qui intéressés, et je pense que l’avenir peut être florissant pour un avenir chez nous, croit-il.

D’ailleurs, aujourd’hui à Rouyn-Noranda e lieu l’assemblée générale annuelle de la fédération régionale de l’UPA.

Les membres de l’UPA se réuniront pour discuter de divers enjeux. Selon Meghan Jarry, peu de gens réalisent que les agriculteurs souhaitent entre en contact avec le public.

Ce qui ne circule pas, c’est qu’on n’est pas l’ennemi de personne, on veut travailler avec les consommateurs, avec les gens plus du milieu urbain.

Meghan Jarry, productrice laitière à la ferme Beaudoin Bégin inc.

L’important, c’est de parler avec les agriculteurs, on est là pour ça. Maintenant, avec les réseaux sociaux, c’est facile d’avoir une communication avec un agriculteur, ajoute Meghan Jarry.

L’impact du mouvement anti-viande

M. Rheault indique que l’assemblée comptera une présentation sur le mouvement anti-viande, car cela affecte une majorité de la production agricole de la région, que ce soit la production laitière ou bovine.

C’est des mouvements qui nous attaquent et à un moment donné, ça attaque notre fierté de travailler, se désole-t-il.

Les protéines végétales, Beyond Meat et Vegeat, prennent d’assaut les rayons.

Les protéines végétales, Beyond Meat et Vegeat, prennent d’assaut les rayons.

Photo : Radio-Canada

M. Rheault reconnaît que les changements climatiques se font sentir et que les producteurs agricoles doivent adapter leurs façons de faire pour réduire leur empreinte écologique.

M. Mignault est du même avis: Les changements climatiques sont là, on en voit des signes c’est sûr qu’il va falloir changer notre alimentation (pour nourrir les bêtes).

La passion demeure

Les trois producteurs racontent que leurs journées de travail exigent beaucoup d’énergie et de temps, mais qu’ils apprécient travailler sur leur terre.

Quand on aime un métier, on se repose quasiment en le faisant.

Maurice Mignault, producteur bovin à Mont-Brun

L’été, les journées de travail durent de 12 à 14 heures.

De plus, quand il s’agit de transférer sa terre à un autre producteur agricole, le processus nécessite de nombreuses années de préparation. M. Mignault travaille depuis maintenant sept ans à transférer sa propriété à sa fille.

Les beaux-parents de Meghan aussi préparent leur fils depuis presque 10 ans.

Je crois que le monde qui font dans des transferts de non-parenté sont aussi patients, parce que ton entreprise agricole, c’est vraiment ton bijou, souligne Meghan Jarry.

M. Rheault conclut en mentionnant que la sécurité du revenu et la recherche sont également au centre de priorités pour le futur.

Les tribunes de Radio-Canada.ca font peau neuve

Les tribunes de Radio-Canada.ca sont actuellement fermées pour permettre de grandes rénovations destinées à rendre votre expérience encore plus agréable.

Quelques points à retenir:

  • Vos nom d'usager et mot de passe demeurent inchangés
  • Les commentaires publiés ces derniers mois seront transférés graduellement
  • La modération des commentaires se fera selon les mêmes règles.
Nous croyons que ce changement rendra votre expérience sur Radio-Canada.ca encore plus intéressante et interactive.

À plus tard!

L'équipe de Radio-Canada.ca

Vous aimerez aussi