Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

David Chabot
Audio fil du lundi 21 octobre 2019

Sylvain Gaudreault appuie ARET

Publié le

Le député du Parti québécois Sylvain Gaudreault, était à Rouyn-Noranda pour rencontrer le comité citoyen ARET.
Le député du Parti québécois Sylvain Gaudreault, était à Rouyn-Noranda pour rencontrer le comité citoyen ARET.   Photo : Radio-Canada / Tanya Neveu

Entrevue Sylvain Gaudreault, député de Jonquière et porte-parole du Parti québécois en matière de santé, d'environnement, de lutte contre les changements climatiques et d'énergie a donné son appui au comité ARET (arrêt des rejets et émissions toxiques).

Le député de Jonquière a indiqué que le but de sa rencontre avec les membres du comité est d’essayer de comprendre davantage la réaction de l’entreprise et d’identifier des pistes de solutions possibles.

M. Gaudreault croit que le gouvernement doit établir un plan d’action avec des mesures plus précises et concrètes.

J’ai la conviction que malheureusement on est dans un cercle vicieux parce que la compagnie refuse de dévoiler les données exactes sur par exemple la composition en amont de son procédé avec la quantité d’arsenic qui est mise dans le procédé, affirme-t-il. 

Il ajoute ensuite que le gouvernement, en même temps, ne donne pas les instructions nécessaires à la fonderie Horne pour que la situation change.

C’est comme si admettons que je suis un prof et je demande à un étudiant pour réussir à la fin de la session, mais je ne lui dis pas c’est quoi le chemin pour réussir puis je ne fixe pas de note, on ne le saura jamais s’il a réussi.

Sylvain Gaudreault

Malgré le fait qu’il ne soit pas candidat en Abitbi-Témiscamingue, M. Gaudreault estime que le fait qu’il soutienne le comité ARET peut aider à faire avancer leurs demandes.

Je pense que plus il va y avoir de personnes ou de groupes politiques qui appuient la demande du groupe de citoyens, mieux ça va être, dit-il.

M. Gaudreault a également rencontré des membres du REVIMAT (Regroupement vigilance mine de l'Abitibi-Témiscamingue) et de la Coalition anti-pipeline de Rouyn-Noranda, avec qui il rapporte avoir eu d’excellentes discussions.

Course à la direction du Parti québécois

Questionné au sujet de la course à la direction de son parti, le député n’a pas encore annoncé sa décision finale.
Comme je l’ai toujours dit, je suis toujours en réflexion active, la réflexion avance bien, dit-il.Justement en Abitibi, en rencontrant des gens, sans même que j’aie besoin de solliciter, il y a des gens m’ont offert leur appui donc ça m’aide dans ma réflexion.

Sylvain Gaudreault a conclu qu’il sera en mesure d’annoncer sa décision après le congrès extraordinaire du Parti québécois qui aura lieu les 9 et 10 novembre à Trois-Rivières.

Chargement en cours