Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

David Chabot
Audio fil du mardi 15 octobre 2019

Le Fonds Ange-Gardien vient en aide aux élèves dans le besoin

Publié le

Des sacs à dos d'élèves accrochés sur un mur
Le Fonds Ange-Gardien Harricana vient en aide aux élèves dans le besoin depuis trois ans.   Photo : CBC/Robert Short

Le Fonds Ange-Gardien Harricana poursuit pour une troisième année sa mission d'aider des élèves démunis de la Commission scolaire Harricana.

Depuis sa création en 2016, ce Fonds a permis d’aider des centaines d’élèves en leur consacrant une somme totale de plus de 154 000 $.

Ça porte ses fruits puisqu'on travaille sur cinq volets. On gravite autour de l'alimentation, on fournit des fournitures scolaires, des produits d'hygiène personnelle, des vêtements neufs et des services optionnels tels les dentistes, les optométristes. C'est vraiment aidant, je crois qu'on change des vies, effectivement, explique la présidente fondatrice du Fonds Ange-Gardien, Lise McGuire.

Le Fonds Ange-Gardien Harricana compte sur la collaboration de nombreux bénévoles et des personnes qui œuvrent en première ligne auprès des élèves.

Nos yeux et nos oreilles, ce sont les enseignants, les directions d'école et tous les gens qui sont près des élèves. Ce sont eux, souvent, qui vont identifier les besoins des élèves. Ils ne lèvent pas nécessairement la main pour dire qu'ils sont besoin de manger, d'avoir des cartes de cafétéria, des fournitures scolaires. Ce sont les gens de terrain qui nous font signe et on est en mesure de répondre en 24 à 48 heures, ajoute Mme McGuire.

Les communications se font par voie électronique, ce qui permet d'agir rapidement. Le succès de l'opération se base sur la confiance mutuelle entre le personnel et la fondation, selon Mme McGuire.

Chargement en cours