Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

David Chabot
Audio fil du vendredi 11 octobre 2019

Obésité des enfants :  une lettre au premier ministre des pédiatres du Québec

Publié le

Louise Perreault devant l'affiche d'ICI Abitibi-Témiscamingue dans la station à Rouyn-Noranda.
La Dre Louise Perreault, pédiatre et directrice du département de pédiatrie au CISSS de L'Abitibi-Témiscamingue, a signé la lettre ouverte envoyée à la ministre de la Santé et des Services sociaux, Danielle McCann, et au ministre délégué à la Santé et aux Services sociaux, Lionel Carmant.   Photo : Radio-Canada / Alexia Martel-Desjardins

Les pédiatres affirment qu'il y a urgence d'agir pour contrer la problématique de l'obésité chez les enfants. Plusieurs pédiatres du Québec ont signé une lettre ouverte envoyée à la ministre de la Santé et des Services sociaux, Danielle McCann, et au ministre délégué à la Santé et aux Services sociaux, Lionel Carmant,.

Louise Perreault, directrice du département de pédiatrie au Centre intégré de santé et services sociaux de L'Abitibi-Témiscamingue, a signé cette lettre et elle est venue nous parler de ses observations sur le terrain.

C'est très alarmant, parce que c'est chez les très jeunes patients aussi.

Dre Louise Perreault, directrice du département de pédiatrie au CISSS de L'Abitibi-Témiscamingue

Dre Perreault confirme que les pédiatres lancent un cri d'alarme, car l'obésité est reliée à plusieurs problèmes de santé qui se manifestent maintenant chez les enfants, alors qu'avant, ils atteignaient presque seulement les adultes.

L'institut de la statistique estimait, en 2014-2015, que 58 000 enfants de trois à six ans étaient atteints d'obésité ou d'embonpoint.

On s'en rend compte sur le terrain. Il y a 10 ans, du diabète type  , chez les adolescents, je n'en voyais pas, observe-t-elle. Je n'avais aucun patient avec du diabète type 2, c'était exceptionnel. Maintenant, on a une clinique de diabète, et presque 20 % ce sont des adolescents qui présentent un diabète type 2 causé par l'obésité.

Le diabète de type 2 se distingue par le fait qu'il est causé par l'embonpoint puisque le corps devient résistant à l'insuline qu'il produit.

Causes

Dre Perreault identifie deux causes majeures de cette augmentation de l'obésité chez les enfants.

D'abord la sédentarité de notre mode de fonctionnement, de divertissement dans notre société industrialisée, indique-t-elle. Les enfants jouent davantage avec des jeux numériques et bougent moins.

De plus, les compagnies alimentaires présentent des emballages avec des dessins ou des jeux attirants pour les enfants.

Il y a toute une publicité perverse qui fait que les enfants et les parents aussi sont sollicités à acheter des aliments et des boissons gazeuses et des boissons sucrées.

Santé mentale et solutions

L'obésité peut aussi rendre les enfants vulnérables à être victime d'intimidation.

On a une société paradoxale. On ne fait aucun geste pour permettre aux enfants de choisir les bons aliments, mais par contre, on projette une société de minceur.

Louise Perreault, directrice du département de pédiatrie au CISSS de L'Abitibi-Témiscamingue

Dre Perreault espère que le gouvernement mette en place des mesures qui guideront la population à adopter de saines habitudes de vie.

Elle conclut que les parents doivent commencer dès la naissance de leurs enfants à leur démontrer les bonnes habitudes à prendre.

Chargement en cours