Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

David Chabot
Audio fil du vendredi 13 septembre 2019

Des millions annuels de la part de Gazoduc, Pierre Corbeil réagit

Publié le

Pierre Corbeil accorde une entrevue aux journalistes.
Pierre Corbeil, maire de Val-d'Or et préfet de la MRC de la Vallée-de-l'Or   Photo : Radio-Canada / Thomas Deshaies

Le maire de Val-d'Or salue l'annonce de Gazoduq, qui s'est engagé à remettre 14 millions de dollars aux communautés de l'Abitibi-Témiscamingue touchées par le passage du pipeline.

Le maire Pierre Corbeil, qui est aussi préfet de la MRC de la Vallée-de-l'Or, ne cache pas sa surprise à la suite de l'annonce de Gazoduq hier.

Le montant est une surprise, mais ce qui est remarquable, à mon avis, c'est le fait que les gens soient sensibles et à l'écoute de nos préoccupations.

Le aire de Val-d'Or et préfet de la MRC de la Vallée-de-l'Or, Pierre Corbeil

M. Corbeil raconte que lors de la présentation du projet à la conférence des préfets, lui et ses collègues ne voyaient pas de retombées positives pour les MRC dans la construction du pipeline. Ils ont alors suggéré à Gazoduq de considérer des mesures à prendre pour redonner aux communautés touchées par le passage du pipeline.

Le maire indique que la façon d'utiliser l'argent qui sera remis n'est pas encore décidée. Comment utiliser cet argent: c'est la qu'il va falloir aller plus loin, c'est une première annonce alors il y a des précisions qui vont être sûrement demandées par les municipalités qui sont directement concernées, dit-il.

Cependant, le maire a confiance en la collaboration de Gazoduq à la suite de cette annonce. Je trouve que c'est novateur, c'est original, et ça démontre qu'ils ont à l'écoute, ils veulent faire la démonstration qu'ils vont nous accompagner, pas juste au début, mais pour la durée du projet, se réjouit-il.

Réponse aux préoccupations environnementales

Un homme et deux femmes sont assis derrière une table durant un point de presse.
Un regroupement de citoyens du quartier D'Alembert, à Rouyn-Noranda, s'est formé afin de lutter contre le projet de l'entreprise Gazoduq. Photo : Radio-Canada/Lise Millette

Le maire de Val-d'Or estime que les déclarations des groupes opposés au pipeline sont trop hâtives. C'est un peu simple de dire qu'on se fait acheter pour 14 millions [...] Il faudra qu'on mesure et qu'on évalue qu'est-ce qui en est, souligne-t-il.

De plus, M. Corbeil croit que la construction du pipeline de Gazoduq fait partie de la transition vers l'utilisation d'énergies renouvelables et la réduction des gaz à effets de serre.

On ne peut pas du jour au lendemain dire "On n'utilise plus de combustible fossile." Ça va se faire de façon graduelle, progressive, et les promoteurs de Gazoduq nous disent que le gaz naturel est un élément qui va rentrer dans cette transition-là, note-t-il.

Chargement en cours