Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

David Chabot
Audio fil du mercredi 4 septembre 2019

Colloque Résistances des femmes autochtones dans les Amériques

Publié le

On voit Mme Basile, de face, souriant à la caméra.
Suzy Basile, professeure à l'École d'études autochtones de l'UQAT   Photo : Laurie Chabot, UQAT

Suzy Basile, directrice du laboratoire de recherche sur les enjeux des femmes autochtones à l'Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT), présentera une conférence en ouverture du colloque.

L'évènement, qui en est à sa deuxième année, porte sur les différentes formes de résistance que les femmes autochtones appliquent à travers le monde.

Je vous dirais que c'est assez novateur de faire ça en contexte académique.

Suzy Basile, directrice du laboratoire de recherche sur les enjeux des femmes autochtones à l'UQAT

L'évènement, qui en est à sa deuxième année, porte sur les différentes formes de résistance que les femmes appliquent à travers le monde.

Le colloque commence ce soir à l'Université du Québec à Montréal. Il y sera question de recherche impliquant des femmes autochtones, de leadership et d'enjeux liés à la résistance et à la guérison.

C'est toujours intéressant de voir les défis et les luttes qui sont menées dans d'autres régions du monde, indique Suzy Basile. Aussi, les questions de violence, qui sont encore malheureusement à l'ordre du jour.

Suzy Basile présentera son travail de révision des Lignes directrices en matière de recherche avec les femmes autochtones, un document développé en collaboration avec l'Association des femmes autochtones du Québec. On veut améliorer les outils, et justement, ce soir, je vais présenter l'état des lieux des travaux que je mène avec plusieurs autres personnes.

Le colloque se déroule en trois langues, soit le français, l'anglais et l'espagnol, et réunira une trentaine de participantes jusqu'à vendredi.

Chargement en cours