Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

David Chabot
Audio fil du lundi 29 juillet 2019

Un Abitibien est champion canadien de bras de fer

Publié le

Un homme portant une médaille d'or au cou pose devant l'affiche des championnats du monde de tir au poignet d'Edmonton.
Xavier Marchildon est champion canadien de tir au poignet dans la catégorie des 220 à 240 livres.   Photo : Facebook/Xavier Marchildon

Xavier Marchildon, résident de Villebois et natif de Palmarolle, poursuit sa route parmi les hommes forts du pays. Cet été à Edmonton, il a remporté deux médailles lors du championnat canadien de tir au poignet dans la catégorie de 220 à 240 livres.

Il a raflé la première position avec le bras gauche et terminé deuxième avec le bras droit.

Je dois dire bien franchement que du bras gauche, je restais quand même très confiant, je savais que mon bras gauche était capable d'être très puissant en compétition au niveau national, a-t-il confié au micro de Félix B. Desfossés.

Mon bras droit, je ne pensais même pas faire un podium. Je suis quand même moins fort du bras droit que du bras gauche. Je suis quand même très fier de ma deuxième position nationale du bras droit, ajoute-t-il.

De grandes aspirations

Xavier Marchildon souhaite poursuivre son développement en participant à d'autres épreuves d'envergure.

Il y a beaucoup de monde qui m'encourage à aller au mondial, mais le mondial, c'est une marche de plus. Les gars sont très forts, ont une très forte main, un très fort poignet. Du bras gauche, je pourrais peut-être bien faire, peut-être pas un podium, mais je pourrais quand même me classer assez bien, avance-t-il.

Du bras droit, je ne suis vraiment pas encore assez de calibre... donc je pense que j'aimerais mieux aller percer le circuit américain, aller faire des compétitions aux États-Unis, ça serait plus mon but pour les prochaines années, affirme le jeune athlète.

Chargement en cours