Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

David Chabot
Audio fil du lundi 22 juillet 2019

Le mont Chaudron est-il sécuritaire?

Publié le

Il faut être adepte d'escalade pour tenter le sentier du Mont Chaudron.
Il faut être adepte d'escalade pour tenter le sentier du Mont Chaudron.   Photo : Guillaume Rivest

Un randonneur de 17 ans a fait une chute mortelle au mont Chaudron, à Rouyn-Noranda.

Guillaume Rivest, fondateur et copropriétaire d'Exode bâtisseur d'aventures, est préoccupé par cette chute mortelle, survenue le dimanche 21 juillet 2019.

C'est très peu entretenu, très escarpé et dangereux par moments si on ne sait pas exactement où on va.

Guillaume Rivest

Selon la Sûreté du Québec, l'adolescent faisait une excursion dimanche avec un groupe d'amis lorsqu'il a fait une chute d'une vingtaine de mètres, peu avant 18 h.

Selon les informations qu'on a obtenues, ils étaient quatre randonneurs de l'Ontario et la victime aurait perdu pied accidentellement, chutant ainsi du haut de la montagne. Le jeune homme a été transporté au centre hospitalier, où son décès a malheureusement été constaté. Une enquête a été ouverte et on tente de comprendre exactement ce qui a pu se passer. Pour le moment, il n'y a rien qui nous indique qu'il pourrait s'agir d'un acte criminel, indique la sergente Geneviève Bruneau, porte-parole de la Sûreté du Québec.

Pour Guillaume Rivest, ce genre d’événement peut décourager certains randonneurs de s’aventurer au mont Chaudron. C’est sûr et certain que ça va jeter une ombre sur un endroit comme le Mont Chaudron, soutient Guillaume Rivest.

C’est une nouvelle qu’on ne voudrait jamais apprendre et ça explique un peu pourquoi nous, comme guides, on reçoit des formations de secourisme en milieu isolé.

Guillaume Rivest

Le mont Chaudron, par sa géologie particulière, est réservé aux randonneurs expérimentés. On a vraiment des falaises tout le tour, il n’y a qu’un seul endroit où on peut monter au sommet. Le problème avec le mont Chaudron, c’est que le sentier est très mal indiqué. Il y a certains embranchements où c’est mal indiqué et où on voit souvent des gens qui s’écartent un peu du sentier. Ça crée des embranchements qui mènent vers le mauvais endroit et ce sont parfois des endroits très escarpés, donc si on ne connaît pas l’endroit, ça peut être facile de se perdre, témoigne Guillaume Rivest.

Chargement en cours