Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

David Chabot
Audio fil du lundi 22 juillet 2019

Rouyn-Noranda accueillera le 52e Tour de l'Abitibi

Publié le

des cyclistes sur la route
Des cyclistes participant au Tour de l'Abitibi 2019.   Photo : Radio-Canada / Tanya Neveu

La présidente du Tour de l'Abitibi, Suzanne Fortin, confirme le retour du Tour à Rouyn-Noranda en 2020.

La Ville d'Amos ne sera pas en mesure d'accueillir le Tour de l'Abitibi l'an prochain comme prévu. D'importants travaux auront lieu à la Polyvalente La Forêt au cours de l'été 2020, ce qui fait en sorte que les athlètes ne pourraient pas y être hébergés.

La Ville de Rouyn-Noranda, qui n'en sera pas à son premier doublé, serait prête à relever le défi.

Un bilan positif

Par ailleurs, l'Américain Michael Garrison a été consacré champion de la 51e édition du Tour de l'Abitibi, qui s'est terminée dimanche à Rouyn-Noranda.

Garrison termine au 1er rang du classement général avec une priorité de 28 secondes sur son coéquipier Matthew Riccitelo.

Lukas Carreau, de l'équipe du Québec, a offert une excellente prestation en prenant le 3e rang du classement général.

Le maillot bleu de meilleur jeune cycliste a été décerné à l'américain Matthew Riccitelo.

Des cyclistes en pleine course sur route.
Les cyclistes du Tour de l'Abitibi lors de l'épreuve à Val-d'Or, le 16 juillet Photo : Radio-Canada/Mélanie Picard

Des records

Lucas Bourgoyne remporte le maillot orange et Luke Lamperti obtient le maillot à pois.

En entrevue plus tôt sur nos ondes, la présidente du Tour de l'Abitibi, Suzane Fortin, a parlé entre autres de trois records qui ont été battus lors de cette édition.

Le premier étant le plus grand écart entre l'échappée et le peloton, dès la première étape lundi, un écart de sept minutes lors de l'étape Val-d'Or - Rouyn-Noranda. Ce n'est jamais arrivé dans l'histoire du Tour de l'Abitibi d'avoir une échappée avec autant de distance, donc ça a donné le ton sur les courses dès la première étape, raconte Suzanne Fortin.

Le deuxième, c'est la vitesse moyenne atteinte par le peloton à l'étape de Malartic, de 49,13 km/h. Le troisième record, c'est qu'on a eu des meneurs pour les maillots bleu et brun de la première à la dernière étape, c'est un exploit également exceptionnel, ajoute la présidente.

Chargement en cours