•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Deux élèves de l'École Le Tremplin de Malartic créent une sonde atmosphérique

Des matins en or

Avec David Chabot

En semaine de 6 h à 9 h

Deux élèves de l'École Le Tremplin de Malartic créent une sonde atmosphérique

Audio fil du mardi 23 avril 2019
Vue aérienne d'une sonde lancée par le groupe Nanikana Aérospatiale

Vue aérienne d'une sonde lancée par le groupe Nanikana Aérospatiale

Photo : Facebook : Nanikana Aerospatiale

Deux élèves de l'École Le Tremplin de Malartic ont créé une sonde météorologique qui est sur le point d'être lancée dans l'atmosphère grâce à un projet lancé par Nanikana-Aérospatial.

Le projet Shirohige est développé par Charles-David Robitaille et Nicolas Racicot, élèves de 5e secondaire.

Le nom du projet est japonais qui signifie « barbe blanche ». Un hommage à notre responsable de projet, explique à la blague Charles-David Robitaille.

De passage à l'émission Des matins en or, Nicolas Racicot, originaire de Cadillac, a expliqué la composition de sa création. C'est tout simplement des petits circuits électroniques avec plusieurs capteurs, dont des capteurs de pression, des capteurs de température qui nous permettent de faire des calculs d'altitude et d'autres calculs plus complexes, dit-il. Ils nous permettent d'établir des données avec des données réelles avec les données réelles comme celles d'Environnement Canada et d'évaluer la marge d'erreur qu'on a, jusqu'à maintenant c'est très précis.

Les deux élèves rêvent d'une carrière dans l'aérospatiale. Ils visent l'École nationale d'aérotechnique de Longueuil afin de poursuivre leurs études raconte Charles-David Robitaille.

C'était déjà clair pour moi en secondaire 3 que je m'en allais là-dedans, raconte-t-il. Ce projet-là nous a permis, du moins pour ma part, d'assurer mon choix- et de me dire "c'est ça que je veux faire plus tard".

Le lancement final de la sonde est prévu à la fin du mois de mai prochain.

Elle sera suivie grâce à l'équipement de Nanikana-Aérospatial, pour ensuite analyser les données récoltées.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi