•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des matins en or

Avec David Chabot

En semaine de 6 h à 9 h

Une exposition rétrospective pour Virginia Pésémapéo Bordeleau

Rattrapage du jeudi 24 septembre 2020
Virginia Pésémapéo Bordeleau pose devant plusieurs de ses tableaux, souriante.

Virginia Pésémapéo Bordeleau pratique les arts depuis maintenant 40 ans.

Photo : Radio-Canada / Vanessa Limage

Le MA Musée d'art de Rouyn-Noranda présente une exposition rétrospective des 40 ans de carrière de l'artiste multidisciplinaire crie Virginia Pésémapéo Bordeleau. C'est avec beaucoup d'émotion qu'elle constate tout son parcours créatif à travers les décennies.

Un texte de Vanessa Limage

Je suis profondément émue. La première fois que j’ai vu [l’exposition], j’ai eu un choc. Il y avait comme quelque chose de puissant. Une puissance qui se dégageait de la salle. Et tu te dis : “C’est moi qui ai fait ça!”

Dix-huit mois ont été nécessaires pour monter cette exposition d'envergure, qui rassemble une centaine d’oeuvres (peintures, dessins, écriture et sculptures). Si son travail pictural était très visuel au départ, il a évolué tranquillement vers l’abstraction après le décès de sa mère.

Une sculpture en premier plan, des tableaux accrochés au mur en arrière-plan.

Sculpture, tableaux et autres oeuvres font partie de cette exposition rétrospective.

Photo : Radio-Canada / Vanessa Limage

Mon personnage principal était ma mère et puis elle est décédée en 1989 et à partir de ce moment-là, j’ai cessé de faire des portraits. J’étais rendue à autre chose. Aujourd’hui avec ses peintures abstraites, c’est plus libre, parce que je ne sais pas ce qui va sortir de ma toile à ce moment-là!, précise l’artiste.

Dans son exposition, l’artiste Virginia Pésémapéo Bordeleau aborde aussi le destin des femmes autochtones disparues et assassinées avec des bannières ornés de broderies. L’artiste souligne que c’est un travail qu’elle a fait en amont avec les femmes autochtones de Val-d’Or. C’est donc un travail de broderie. [...] C’est vraiment dans l’idée que les femmes, nous brodons nos blessures ensemble.

Des portraits de femme placés dans un présentoir en verre.

Des portraits de l'artiste font partie de l'exposition.

Photo : Radio-Canada / Vanessa Limage

Selon l’artiste, cette exposition rétrospective marque une période importante dans son parcours artistique. J’ai l’impression d’avoir accompli quelque chose, puis qu'après ça, je ne sais pas ce que je vais faire. Je sais que je vais continuer à écrire, mais je réfléchis beaucoup à la suite de mon travail visuel. Je veux prendre du temps pour ça.

L’exposition Ourse bleue est en place jusqu’au 29 novembre au MA Musée d’art de Rouyn-Noranda.

Virginia Pésémapéo-Bordeleau regarde une de ses oeuvres placées dans un présentoir en verre.

Ourse bleue est présentée au MA, musée d'art.

Photo : Radio-Canada / Vanessa Limage

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi