Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Animatrice - Au coeur du monde
Audio fil du lundi 23 juillet 2018

Le circuit des saveurs porte ses fruits au lac Témiscouata

Publié le

Le directeur du Parc national du Lac-Témiscouata, Denis Ouellet.
Le directeur du Parc national du Lac-Témiscouata, Denis Ouellet.   Photo : Radio-Canada / Jérôme Lévesque-Boucher

Depuis maintenant trois ans, le parc national du Lac-Témiscouata fait rayonner les artisans de sa région grâce à un circuit des saveurs mettant en vedette huit entreprises locales. Marie-Josée Paquette Comeau en discute avec le directeur du parc, Denis Ouellet.

On a décidé de travailler avec nos artisans de la région qui offrent des produits aux saveurs vraiment particulières et qui sont des attraits importantsexplique le directeur du parc, Denis Ouellet.

Le circuit des saveurs

  • Fromagerie Le Détour
  • Viv-Herbes
  • Amarante
  • Domaine Acer
  • Tentations gourmandes
  • Maison simplement bon
  • Le Secret des Dieux
  • La Jardinière

Lorsque les gens viennent au parc et par la suite visitent une de ces entreprises avec une preuve [qu'ils ont] visité le parc, on leur remet un petit cadeau aux couleurs de l'établissementsouligne le directeur.

De la même façon, les visiteurs qui se présentent au parc après avoir visité l'une des entreprises participantes pourront recevoir des petites pointes de flèche.

On a reçu des beaux témoignages de ces entreprises là qui ont vu une différence sur l'achalandage de leur établissement, et ça nous rend fiers.

Denis Ouellet, directeur du parc national du Lac-Témiscouata

Ça ne fait que bonifier l'expérience du visiteur. Les gens ont tout avantage à connaître ce qu'offre la régionaffirme M. Ouellet.

Une hausse d'achalandage constante

Depuis son ouverture en 2013, le parc a vu sa clientèle augmenter toutes les années, selon M. Ouellet, particulièrement en 2016 lors de l'ouverture d'un nouveau secteur.

On a pratiquement doublé notre achalandage à ce moment-là. Et cette année, à la lumière des premiers résultats, on s'attend également à voir une augmentationsoutient le directeur.

Denis Ouellet dresse aussi un bilan positif du projet pilote qui, depuis cette année, permet aux propriétaires de chiens de fréquenter le secteur de l'Anse-à-William avec leur animal.

Chargement en cours