•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La magie au bout du fil

Culture et confiture

Avec Mireille Langlois

Samedi de 7 h à 11 h

La magie au bout du fil

Audio fil du samedi 31 août 2019
Un homme aux cheveux gris et des lunettes. Il est en train de sourire. Il tient dans ses mains deux marionnettes.

L'artiste Kris Fleerackers et ses marionnettes.

Photo : Radio-Canada / Mireille Langlois

Depuis l'enfance, Kris Fleerackers a toujours été fasciné par l'univers de la marionnette. Mais contrairement aux autres enfants, son intérêt n'a guère diminué avec l'âge

Le Britanno-Colombien d’origine belge se consacre désormais entièrement à sa passion : donner vie aux marionnettes qu’il fabrique.

J’étais un enfant hyper timide, donc il y a tout le côté psychologique de pouvoir créer un monde qu’on peut contrôler, un monde qui est un peu une métaphore mais aussi une copie, un miroir de notre existence à nous.

Kris Fleerackers

Pour lui, l’aspect émotif que revêt l’objet qu’est la marionnette permet de créer des ponts avec les spectateurs. C’est grâce à eux surtout que la magie opère, raconte-t-il.

Quand on commence un spectacle c’est comme de la magie parce que la vie se crée entre ces deux tensions entre le marionnettiste qui manipule et le public qui investit du contenu psychologique, émotionnel, même philosophique aussi.

Kris Fleerackers

Kris Fleerackers reconnaît aussi que de nombreux adultes apprécient le théâtre de marionnettes.

Celui qui vient de mettre sur pied le spectacle La petite soeur Grimm a toujours été captivé par les contes, en particulier ceux des deux célèbres frères. C’est en découvrant des notes des auteurs, où ces derniers racontaient leur processus de création, que le marionnettiste s’est aperçu que les histoires avaient beaucoup évolué et étaient très différentes des versions qu’il connaissait. C’est ce qui lui a donné envie de revisiter les histoires à sa façon.



Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi