•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Culture et confiture

Avec Mireille Langlois

Samedi de 7 h à 11 h

Parcourir le monde pour garder le sourire

Audio fil du samedi 24 août 2019
Marie et Corentin sont debouts devant leur véhicule récréatif.

Marie Guillaumet et Corentin Menthonnex sont partis de France en 2018 pour se lancer dans une nouvelle aventure : parcourir le monde.

Photo : Courtoisie : Sourires autour du monde

Un couple franco-canadien a décidé d'ouvrir une nouvelle page de leur histoire en quittant la France pour faire le tour du monde avec leur camionnette aménagée.

Marie Guillaumet et Corentin Menthonnex sont partis de France en 2018 pour se lancer dans une nouvelle aventure : parcourir le monde.
C’est à bord de leur véhicule récréatif que le couple traverse les continents. La Norvège, le Japon ou encore les Émirats arabes unis, c’est à présent au Canada qu’ils continuent leur périple. Notre camionnette, c’est notre logement, raconte Marie Guillaumet.

On en avait un peu marre du métro-boulot-dodo.

Corentin Menthonnex

Le projet du couple a rapidement pris un autre aspect. Atteinte de syndrome d’Usher, Marie Guillaumet perd progressivement la vue mais aussi l’audition. À travers leurs expériences, les voyageurs ont souhaité sensibiliser les personnes qu’ils rencontrent et déstigmatiser le handicap.

Le couple a décidé de lancer le projet Sourires Autour Du Monde.

J’ai besoin de donner un sens aux choses que je fais. Je suis légitime, je peux en parler, je suis moi-même victime de handicap, explique Marie Guillaumet.

Dans leur voyage, Marie Guillaumet et Corentin Menthonnex tentent d’être le plus autonome possible, tout en ayant une sensibilité environnementale. Ils fabriquent eux-même leurs propres produits, tels que le shampoing ou encore les produits de nettoyage, et ils possèdent une réserve de 100 litres d’eau. Sur leur maison sur roue, qu’ils ont rebaptisée Sam, le couple franco-canadien a installé des panneaux solaires pour recharger les batteries de leurs appareils électroniques.

Avec cette quantité d’eau, on arrive à tenir à peu près deux semaines en sachant que 100 litres c’est une journée de consommation pour une personne à Vancouver, mentionne Corentin Menthonnex.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi