•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Culture et confiture

Avec Mireille Langlois

Samedi de 7 h à 11 h

Milk & Bone : un retour attendu

Audio fil du samedi 24 août 2019
Portrait.

Milk and Bone

Photo :  La production est encore jeune inc. / Karine Dufour

Elles ont gagné un prix Juno en mars dernier, elles cumulent des millions d'écoutes sur les plateformes en ligne : Milk & Bone ne comptent plus les concerts donnés à l'étranger.

Laurence Lafond-Beaulne et Camille Poliquin n’ont pas chômé cet été. Après la parution de leur plus récent mini-album Dive, elles viennent rencontrer leur public de l’Ouest le 29 août à Victoria, puis le 30 à Vancouver, et le 1er septembre à Calgary. En entrevue au micro de Mireille Langlois, Laurence Lafond-Beaulne s’est dite très excitée de revenir dans l’ouest canadien.

Ce que l’on sent qui est différent en général, c’est que les gens attendent, il y a cette excitation-là des fois, ça fait longtemps qu’ils attendent de nous voir en spectacle. Donc ça, ça rajoute quand même un petit plus pour nous autre aussi car il y a une énergie, une frénésie aussi qui est spéciale, qui est différente aussi quand on n’est pas à la maison c’est sûr.

Dive est né d’une collaboration plutôt inattendue avec le producteur belge Alex Lustig. Le résultat touche davantage aux sonorités pop, rétro-wave des années 80, et s’incarnera dans un spectacle plus dynamique, plus dansant aussi, selon Laurence Lafond-Beaulne.

Le duo s’inspire beaucoup de thèmes qui les touchent, d’événements qu’elles ont vécu pour alimenter leur écriture. Si leurs textes demeurent introspectifs, les spectacles se veulent aussi plus responsables. La jeune femme de 28 ans a d’ailleurs lancé un mouvement ACT (Artistes citoyens en tournée) pour inciter les groupes à adopter une réflexion plus responsable en tournée.

On s’est rendu compte qu’il y avait de gros problèmes dans notre façon de faire notre travail par rapport à l’environnement et en faisant des recherches je me suis aperçue qu’il n’y avait rien qui existait pour nous donner les outils pour faire mieux.

Le site web veut outiller les artistes en tournée pour leur donner des trucs afin de changer les habitudes au quotidien. Le duo essaie d’ailleurs de moins voyager en avion. Pour des raisons de temps, les deux musiciennes prendront quand même l'avion pour se rendre dans l'Ouest, mais elles comptent quand même compenser leurs émissions de gaz à effet de serre de diverses façons.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi