Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Mireille Langlois
Audio fil du samedi 10 août 2019

Deuxième saison d’un coup de coeur populaire

Publié le

Une femme montre un test de grossesse à un homme.
Une scène du tournage de la deuxième saison d'Abigaëlle avec les acteurs principaux Marie-Claire Marcotte et Vincent Leblanc-Beaudoin.   Photo : Julianna Damer

Quand l'humour et l'amour inspirent les créateurs franco-albertains

Pas toujours facile de trouver le grand amour! C’est justement la prémisse de la websérie Abigaëlle, adaptée du roman du même nom signé Stéphanie Bourgault-Dallaire. La réalisation de la deuxième saison de cette production franco-albertaine est en cours à Edmonton. L’histoire raconte les péripéties amoureuses d’Abigaëlle Michaud, optométriste dans la trentaine, que les proches ont inscrite à des ateliers pour rencontrer l’âme sœur. L’actrice Marie-Claire Marcotte, qui interprète le rôle principal, croit que les spectateurs vont s’identifier à son personnage.

C’est ça l’important, on regarde la télé pour se reconnaître, pour vivre à travers d’autres personnages aussi, il faut que ce soit réel

Marie-Claire Marcotte

Il s’agit de la première web-série franco-albertaine, ce qui remplit de fierté le producteur Corey Loranger, de Far West Productions. Il précise qu’il y a peu de séries qui se tournent à l’extérieur du Québec, voir à l’ouest d’Ottawa.

C’est pas facile, il faut être un peu fou pour le faire! […] On n’imagine pas faire les choses qu’on ne voit pas se faire. […] Ça n’a jamais existé ici, et on est parmis les quelques-uns qui le font à l’ouest d’Ottawa. […] Pour nous tout était à commencer, tout était à créer et ça, ça demande un travail exhaustif incroyable, et le financement n’est pas toujours là non plus.

Corey Loranger

Mais c’est en plantant de petites graines, que l’équipe espère faire germer l’envie chez les francophones de poursuivre sur cette belle lancée. C’est le rôle des artistes, comme le souligne la scénariste Stéphanie Bourgault-Dallaire.

Les enfants vont danser avant de marcher, dessiner avant d’écrire, et c’est ce rôle-là que les arts ont pour nous, pour les jeunes, pour les grands aussi sur la construction identitaire. Pour la relève, les jeunes artistes aussi, de voir que c’est disponible ici aussi puis qu’ils peuvent aller vers des mentors puis ils peuvent grandir dans leur art et être vus et entendus. J’trouve que c’est un mandat magnifique qu’on a.

Stéphanie Bourgault-Dallaire

L’équipe poursuit le tournage jusqu’à la fin du mois d’août et elle espère pouvoir la diffuser en février 2020, sur Unis TV et TV5.

Chargement en cours