Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Mireille Langlois
Audio fil du samedi 10 août 2019

Quand la musique ne berce plus le rêve d’une chanteuse

Publié le

jeune dame entre guitare et piano
Le Chant du Hibou, premier album de Sophie Villeneuve   Photo : Sophie Villeneuve

Le Yukon, terre de tous les possibles et des grands virages

Ce constat est celui qu’a fait Sophie Villeneuve trois ans après avoir remporté les honneurs à Chant’Ouest (2016) et fait paraître un premier album, Le chant du hibou (2018). Malgré ses réussites et un investissement soutenu dans sa carrière, l’artiste peine à joindre les deux bouts et à vivre de son art.

En tant que personne qui n’est pas connectée à l’industrie, parce que je suis au Yukon puis que je ne suis pas nécessairement dans les vitrines musicales (…), je trouvais que j’avais comme un désavantage par rapport à quelqu’un qui serait dans une grande ville.

Sophie Villeneuve

En repensant à son parcours, Sophie Villeneuve note les faiblesses des programmes d’appui existants :

Moi ce que j’ai trouvé qui aurait pu avoir plus de soutien, c’est justement après avoir fait Granby (...) je suis retournée dans mon patelin, puis c’est comme si l’on m’a donné tous ces beaux outils -à, mais il n’y a pas vraiment de ressources humaines pour m’aider à les appliquer.

Sophie Villeneuve

L’artiste franco-yukonnaise choisit alors de mettre sa carrière musicale en sourdine pour se consacrer à une autre passion; la santé des femmes. En 2018, la Québécoise décide de renouer avec sa carrière de physiothérapeute et de se spécialiser en guérison à la naissance. Pourquoi délaisser la musique? Quel regard l’artiste porte-t-elle sur l’industrie musicale? Quelles sont les ressources nécessaires en début de carrière? Sophie Villeneuve témoigne.

Chargement en cours