Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Mireille Langlois
Audio fil du samedi 22 juin 2019

Musicienne et montagnarde, Diane Tell aime la musique du vent.

Publié le

Diane Tell et Ed Henderson, guitares à la main, chantent assis sur une balançoire sur un balcon.
Diane Tell et le guitariste vancouvérois Ed Henderson en répétition sur le balcon.   Photo : Célyne Gagnon, Radio-Canada

Entre l'ailleurs et l'ici, elle plante les racines de ses mots

Elle a planté sa vie au Québec, en France et en Suisse. En bref, Diane Tell connaît un parcours de nomade. Des études de violon, puis de guitare classique auxquelles elle ajoutera une formation jazz, tout cela va mener Diane Tell à s’enraciner profondément dans la musique. Au moment d’enregistrer son premier album à 17 ans, sa besace compte déjà une cinquantaine de chansons. Aujourd’hui, elle ponctue 40 ans de carrière avec un 15e album, attendu à l’automne. Diane Tell est de passage à Vancouver pour présenter le spectacle de clôture de la 30e édition du Festival d’été de Vancouver. Célyne Gagnon l’a rencontrée pour une entrevue hors-piste en 2 temps.

Dans ce premier volet, Diane Tell profite d’une répétition intimiste sur le balcon du guitariste vancouvérois Ed Henderson et de son passage dans nos studios pour évoquer la beauté de l'écriture, de la voix et de la maturité, tout en témoignant des chansons qui la portent.

Chargement en cours