Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Mireille Langlois
Audio fil du samedi 25 mai 2019

Une poésie épurée qui fait écho au territoire

Publié le

La couverture et l'endos d'un livre
Le recueil de haïkus de Sébastien Rock   Photo : Les Éditions David

Vivre l'évanescence de l'instant présent et en témoigner par la poésie des haïkus.

Les haïkus, vous connaissez? Ces courts poèmes dont la forme épurée évoque le moment présent dans tout ce qu’il a d’éphémère? Le genre voyait le jour au Japon, au XVIIe siècle et depuis, ses adeptes déclinent le genre dans tous les lieux et toutes les langues. Cette forme poétique si particulière a su trouver écho dans l’Ouest auprès de l’auteur et poète fransaskois Sébastien Rock, qui signe Le champ de lin - Haïku des Prairies, publié aux éditions David.

Pour ce premier recueil, l’auteur « s’est inspiré de la démesure des Prairies et de leurs ciels majestueux, et des petites surprises qui nourrissent son quotidien dans une ville aux dimensions encore très humaines. » Ici, Sébastien Rock poursuit son exploration des haïkus, entamée précédemment puisque déjà, on pouvait le lire dans plusieurs revues, notamment Gong, Haïku Canada Review et Ploc!

Aujourd'hui, l’auteur nous parle de ce premier recueil, de son territoire et de ce qui l’inspire dans ce genre littéraire.

Chargement en cours