•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Marianne Desautels-Marissal : « Les préjugés contribuent à la sous-représentation des femmes en science »

Corde sensible

Avec Marie-Eve Tremblay

Marianne Desautels-Marissal : « Les préjugés contribuent à la sous-représentation des femmes en science »

Audio fil du vendredi 10 août 2018
La journaliste scientifique Marianne Desautels-Marissal

La journaliste scientifique Marianne Desautels-Marissal

Photo : Radio-Canada / Julien Lamoureux

« Plus on monte dans la hiérarchie universitaire, plus il y a d'hommes en science [qui occupent des postes de professeurs] », constate la journaliste scientifique Marianne Desautels-Marissal. Elle explique que la sous-représentation des femmes dans le milieu scientifique est due notamment aux préjugés et aux stéréotypes qui les dissuadent de choisir cette voie. Des clichés comme « les femmes sont moins performantes en mathématiques que les hommes subsistent encore », déplore-t-elle.

Il faut faire tomber les stéréotypes et les biais qui peuvent représenter des freins, autant pour les femmes qui veulent aller en science que pour les hommes qui voudraient aller en éducation de la petite enfance

Marianne Desautels-Marissal

.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi