Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Christiane Charette
Audio fil du dimanche 12 août 2018

La mairesse de Montréal, Valérie Plante, ne renoncera pas à la ligne rose

Publié le

Valérie Plante sourit.
Valérie Plante croit aux chances de la ligne rose du métro de Montréal, peu importe qui sera élu au gouvernement du Québec en octobre prochain.   Photo : Radio-Canada / Étienne Côté-Paluck

Le projet de ligne rose pour le métro de Montréal n'est pas une utopie, soutient la mairesse Valérie Plante. Le bureau de projet est déjà sur pied, dit-elle, et l'argent viendra de Québec. Ce n'est pourtant pas dans les plans de François Legault, qui mène dans les derniers sondages préélectoraux. « Nous, on avance », explique-t-elle à Christiane Charette.

Valérie Plante promet de jouer un rôle actif dans la campagne électorale provinciale québécoise qui commence la semaine prochaine. Elle compte interpeller directement les chefs et leur parti sur les enjeux qui lui tiennent à cœur, dont la réforme de la fiscalité municipale.

Les impôts fonciers sont pratiquement les seuls revenus disponibles pour les villes du Québec et c’est ce qui explique que les taxes municipales accablent autant les propriétaires, selon elle.

Les villes ont besoin d’oxygène. On parle d’un point de TVQ, de l’écofiscalité, etc. Il faut qu’on réfléchisse, parce que le modèle actuel n’est pas viable.

Valérie Plante, mairesse de Montréal

La signature de Valérie Plante à la Ville de Montréal : espaces verts et mobilité

Valérie Plante voudrait qu’on se souvienne de son mandat à la mairie comme celui qui a permis de sauvegarder les derniers grands espaces verts de la ville, dont les milieux humides. L'amélioration de la mobilité est aussi l'une de ses priorités, avec un réinvestissement dans la STM « après 20 ans de sous-financement ».

Il y a 25 ans que la dernière station de métro a été construite dans la métropole québécoise. La ligne rose demeure un projet qui permettra un plus grand développement social et économique, croit-elle. « Moi, je ne lâcherai pas, explique la première femme élue à la mairie de l'histoire de Montréal. « Le nombre de voitures augmente plus vite que la population ».

Valérie Plante bouge ses mains en expliquant l'importance de mieux réfléchir la mobilité.
Valérie Plante compte jouer un rôle actif dans la campagne électorale provinciale qui s'annonce au Québec. À sa gauche, le chef de la CAQ, François Legault. Photo : Radio-Canada/Étienne Côté-Paluck

Chargement en cours