•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

C'est jamais pareil

Avec Frédéric Tremblay

En semaine de 6 h à 9 h

Horacio Arruda implore à son tour les citoyens du Saguenay-Lac-Saint-Jean

Rattrapage du vendredi 20 novembre 2020
Le Dr Horacio Arruda a les mains jointes, comme pour prier.

Le nombre quotidien de nouveaux cas, qui poursuit sa progression à la hausse, inquiète le directeur de la santé publique du Québec, Horacio Arruda.

Photo : La Presse canadienne / Jacques Boissinot

Le directeur national de santé publique du Québec, le Dr Horacio Arruda, prie à son tour les résidents du Saguenay-Lac-Saint-Jean de restreindre leurs contacts pour freiner l'explosion des cas de COVID-19 et préserver le réseau hospitalier.

En entrevue à l’émission C’est jamais pareil, le Dr Arruda a confirmé que la région est la zone la plus chaude de la province à l’heure actuelle. Le haut taux de transmission communautaire et les milieux de soins lourdement touchés en font un cas à part.

Il faut éteindre le gros feu de forêt qu’on a au Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Horacio Arruda, directeur national de santé publique du Québec

Comme le Saguenay-Lac-Saint-Jean a été peu touché par la première vague de COVID-19 au printemps, le Dr Arruda pense que les citoyens n’avaient peut-être pas encore réalisé l’importance du respect des règles sanitaires.

S’ils veulent se rassembler pour le temps des Fêtes, il faut agir maintenant, rappelle-t-il. Si la situation ne s’améliore pas d’ici là, le gouvernement pourrait en arriver à des décisions plus restrictives pour la région.

De l’aide extérieure

Il maintient qu’il y a une mobilisation très importante de tout le Québec pour venir aider le Saguenay-Lac-Saint-Jean, faisant notamment référence aux enquêtes épidémiologiques.

Il y a plus de 280 personnes actuellement qui sont en train d’enquêter, explique-t-il. Ce sont des gens qui viennent d’autres régions, d’entreprises privées, de Revenu Québec, de la Régie d’assurance-maladie du Québec, des équipes de prévention et de contrôle des infections, pour véritablement vous aider à renverser la tendance. C’est le travail de tout le monde.

Tout comme le ministre de la Santé, Christian Dubé, il garde espoir de voir la situation se stabiliser prochainement, mais à condition que les citoyens soient plus restrictifs dans leurs activités quotidiennes. Il martèle que c’est le seul moyen de freiner ce virus qu’il qualifie d'hypocrite.

Horacio Arruda ajoute que les gens d’affaires et les employeurs ont aussi un rôle à jouer pour renverser la tendance en faisant respecter les règles sanitaires dans les commerces et les milieux de travail.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !