•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

C'est jamais pareil

Avec Frédéric Tremblay

En semaine de 6 h à 9 h

GNL Québec : le maire de Tadoussac craint l’impact des méthaniers sur le parc marin

Rattrapage du lundi 19 octobre 2020
Homme avec un béret gris et une barbe blanche devant la baie

Le maire de Tadoussac Charles Breton

Photo : Radio-Canada / Myriam Fimbry

Le maire de Tadoussac, Charles Breton, est inquiet pour la pérennité du parc marin Saguenay-Saint-Laurent si le nombre de navires méthaniers augmente à cause du projet de GNL Québec.

Ce dernier estime également que l'expérience touristique en lien avec les mammifères marins pourrait être affectée par la présence des navires.

Selon des données révélées par la direction de GNL Québec lors de la première partie des audiences du BAPE, ces méthaniers devraient exécuter 400 passages annuellement dans le fjord du Saguenay.

Si on lance le projet et qu’on s’aperçoit qu’il y a une mort décuplée des bélugas on fait quoi on continue jusqu’au dernier béluga, s’indigne le maire de Tadoussac. Ça va être difficile d’arrêter le projet à ce moment-là.

Charles Breton et d'autres maires de la Côte-Nord donnent donc officiellement leur appui à un moratoire et comptent déposer un mémoire aux prochaines audiences du BAPE sur le projet d'usine de gaz naturel liquéfié.

Ce mémoire sera déposé le 27 octobre. La deuxième partie des audiences publiques du BAPE débuteront le 26 octobre de manière virtuelle.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !