•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

C'est jamais pareil

Avec Frédéric Tremblay

En semaine de 6 h à 9 h

La saison de football collégiale est lancée... pour combien de temps?

Rattrapage du lundi 28 septembre 2020
Des joueurs en arrière-plan

Un ballon de football

Photo : Photo libre de droits

L'entraîneur-chef des Gaillards de Jonquière, François Laberge, cache mal sa déception malgré la victoire contre les Cougars de Chicoutimi dimanche. Les Jonquiérois ont gagné 31-24 lors du match sans spectateurs au terrain de l'UQAC.

Je n’ai jamais eu une équipe qui a eu autant de pénalités. 300 verges de pénalités contre 50 pour Chicoutimi, s’est-il désolé au micro de C’est jamais pareil, lundi matin.

À son avis, les minutes de jeu sont précieuses en cette période de pandémie.

On y va au jour le jour, ne sachant pas ce que demain nous réserve.

François Laberge, entraîneur-chef Les Gaillards

C’est pour cette raison que les entraîneurs ont intégré plus de jeu durant les pratiques.

M. Laberge reste optimiste quant au déroulement des matchs interrégions en fin de semaine prochaine, alors que le Cégep de Jonquière doit recevoir celui de La Pocatière. Il se dit plus inquiet pour le maintien des matchs à venir avec l’équipe de Beauce-Appalaches, puisque la région est actuellement en zone en orange.

François Laberge est donc ouvert à jouer une saison complète dans la région si la situation se dégrade.

Si on annule, c’est certain qu’on va regarder ensemble [avec Chicoutimi] pour que les joueurs puissent continuer leur développement, c’est important qu’ils jouent quelques parties, a laissé entendre l’entraîneur.

Il y voit aussi là une façon de maintenir la motivation, tant des joueurs que des entraîneurs, qui sont affectés par les annulations récurrentes en ce moment.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !