•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

C'est jamais pareil

Avec Frédéric Tremblay

En semaine de 6 h à 9 h

Éclosion de COVID-19 à La Baie : le pire est évité selon la santé publique

Rattrapage du jeudi 17 septembre 2020
Un homme parle à un micro, seul à une table

Donald Aubin, directeur de santé publique pour le Saguenay-Lac-Saint-Jean

Photo : Radio-Canada

Le directeur régional de la santé publique, le Dr Donald Aubin, croit que le pire a été évité à la suite du rassemblement de la Fédération québécoise pour le saumon de l'Atlantique qui s'est tenu il y a quelques jours à La Baie et qui est à l'origine d'une éclosion de COVID-19.

Il a fait le point sur la situation en entrevue à l’émission C’est jamais pareil. Le grand défi dans ça, c’est que ça s’est passé dans plusieurs régions. On parle au total de 16 personnes de touchées jusqu’à maintenant. C’est beaucoup de gens, dont deux dans notre région. Ça demande une coordination entre les régions qui est majeure. Pour le moment, tous ces gens sont circonscrits. On peut dire qu’on a évité le pire, résume-t-il.

Un peu plus de la moitié de la trentaine de participants a obtenu un diagnostic positif à la COVID-19. De ce nombre, deux cas ont été déclarés dans le même réseau local de services de La Baie. Des enquêtes épidémiologiques sont menées par les équipes de santé publique de plusieurs régions du Québec.

M. Aubin rappelle à quel point la propagation de ce nouveau coronavirus est redoutable. On voit que ce virus se propage beaucoup. Sur 30 personnes, 16 personnes sont touchées, c’est énorme. On voit que ce virus a une propagation très puissante, explique-t-il.

Ça démontre qu’il faut être très prudent. Lorsque quelqu’un est porteur, il y a un potentiel de propagation qui est majeur.

Le Dr Donald Aubin, directeur régional de la santé publique

Le directeur régional de la santé publique ajoute que le risque est présent dans tous les rassemblements. Plus il y a du mouvement entre les personnes, plus il y a un risque de propagation, ça, c’est clair. [...] Lorsque les gens se réunissent, il faut faire très attention. Plus il y a des gens, plus les enquêtes sont difficiles et plus le risque est important. La notion de nombre est majeure. Aussi, lorsqu’on est à l’intérieur, le risque de propagation est beaucoup plus élevé qu’à l’extérieur, indique-t-il.

Le rassemblement à l’origine de cette éclosion était lié à une activité de mentorat de la Fédération québécoise pour le saumon atlantique. Les participants se sont notamment retrouvés autour d’un repas organisé par l’organisme Contact Nature au Centre plein air Bec-Scie de La Baie.

Un des participants provenant de l’extérieur de la région a reçu un diagnostic positif à la COVID-19 trois jours après la fin de l’événement. Les 15 employés de Contact Nature ont été placés en arrêt de travail préventif. Ils ont passé un test de dépistage de la COVID-19 qui s’est avéré négatif. La quinzaine de personnes a été placée en isolement.

Donald Aubin rappelle que le respect des mesures mises en place permet de réduire le risque de contracter la COVID-19, et que la vigilance prime. Notre population a toujours bien réagi. On n’a pas d’élévation importante en ce moment. On pense que notre population va suivre le grand message. On est soucieux d’éviter que notre économie soit à nouveau touchée et qu’on soit obligé de retomber dans des mesures qui vont entraîner des ralentissements à tous points de vue. Je pense que tout le monde a ça à cœur. Il faut travailler tous ensemble. Il faut que chacun, dans sa propre vie, le prenne très au sérieux, conclut-il.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !