•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Randonner de Val-Jalbert à Lac-Bouchette est de nouveau possible

C'est jamais pareil

Avec Frédéric Tremblay

En semaine de 6 h à 9 h

Randonner de Val-Jalbert à Lac-Bouchette est de nouveau possible

Rattrapage du mardi 28 juillet 2020
Une arche montrant une des entrées du sentier de randonnée pédestre.

Le sentier Ouiatchouan est maintenant balisé selon les normes de Rando Québec.

Photo : Facebook/Sentier Ouiatchouan

Après plusieurs années à l'abandon, le sentier Ouiatchouan reprend vie le long de la rivière grâce au travail acharné de nombreux bénévoles.

Il aura fallu six ans de défrichage, de débroussaillage et de restauration de ponceaux et de refuges pour finalement redonner accès au sentier de randonnée pédestre où la nature avait repris tous ses droits depuis belle lurette.

C’est un sentier rectiligne, au départ du camping de Val-Jalbert et qui se rend jusqu’à l’Ermitage Saint-Antoine de Lac-Bouchette, en passant par Saint-François-de-Sales, le long de la rivière Ouiatchouan, raconte la secrétaire de la Corporation du sentier Ouiatchouan, Lise Gagnon.

Le tracé, qui existe depuis 1998, est nouvellement balisé, et l’affichage a été fait selon les normes de Rando Québec.

Les 18 kilomètres reliant entre Val-Jalbert et Saint-François sont sur un grand dénivelé à flanc de montagne dans les racines et les roches. [...] Pour les débutants ou les familles, il y a des boucles de 3,5 ou 7 kilomètres avec des points de vue qui surplombent le lac Saint-Jean.

Lise Gagnon, secrétaire de la Corporation du sentier Ouiatchouan

Campagne de financement

Les randonneurs sont invités à déposer une contribution volontaire de 5 $ pour assumer une partie des frais encourus depuis 2014. Déjà environ 200 personnes sont passées en un mois, selon le montant total recueilli dans les boîtes aux entrées principales du sentier jusqu'à maintenant.

Les responsables ont aussi lancé une campagne de sociofinancement pour recueillir, en parallèle, un montant de 3000 $ qui servira à assurer la pérennité des lieux.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !