•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Drame familial de Saint-Apollinaire : le silence n’est pas une option, d’après un expert saguenéen

C'est jamais pareil

Avec Frédéric Tremblay

En semaine de 6 h à 9 h

Drame familial de Saint-Apollinaire : le silence n’est pas une option, d’après un expert saguenéen

Rattrapage du lundi 13 juillet 2020
Un policier sur un véhicule tout-terrain, des voitures de police en arrière-plan.

Des VTT ont été utilisés pour tenter de localiser Martin Carpentier dans un secteur boisé de Saint-Apolinaire.

Photo : Radio-Canada / Jean-Claude Taliana

La mort de deux fillettes et la chasse à l'homme pour retrouver leur père bouleversent bien des enfants qui ressentent une grande incompréhension. Selon le psychologue Louis Legault, pour les parents, la solution n'est certainement pas de se taire.


M. Legault soutient que, pour les adultes, le plus grand défi consiste à trouver les bons mots. C’est très, très difficile d’aborder ça, reconnaît-il.

Ça vient ébranler une croyance profondément ancrée dans l’esprit de n’importe quel tout-petit, ajoute le psychologue. Pour un enfant, un parent devrait être un point de repère, résume-t-il. Louis Legault précise que ce n’est hélas pas toujours le cas.

Chaque jour, il y a des drames silencieux qui se passent dans les familles, déplore-t-il. Il faut discuter de tout ça avec les enfants, ajoute M. Legault.

C’est difficile à comprendre et à accepter, mais quand il y a des questions, il est important [pour les adultes] d’avoir le courage d’en parler, assure-t-il. Le but de l’opération est de sécuriser les enfants, conclut-il.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !