•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La fermeture du bureau de la SAAQ à La Baie décriée dans le Bas-Saguenay

C'est jamais pareil

Avec Frédéric Tremblay

En semaine de 6 h à 9 h

La fermeture du bureau de la SAAQ à La Baie décriée dans le Bas-Saguenay

Rattrapage du mercredi 6 mai 2020
Une personne remplie un formulaire de la SAAQ.

Le bureau de la SAAQ le plus proche pour les résidents du Bas-Saguenay sera désormais celui de Jonquière.

Photo : Radio-Canada

Les élus du Bas-Saguenay se mobilisent dans l'espoir de conserver un point de service de la Société de l'assurance automobile du Québec (SAAQ) plus près de chez eux.

Le gestionnaire du bureau le plus proche, celui situé à dans l’arrondissement de La Baie, a décidé de ne pas renouveler son mandat qui venait à terme ce printemps.

La SAAQ n'a pas l'intention de le maintenir malgré les 40 000 transactions qui y sont effectuées chaque année.

Le maire de Petit-Saguenay, Philôme Lafrance, se désole de cette nouvelle perte de service pour les citoyens de son secteur.

On doit constamment se battre contre [la délocalisation], pour avoir la même couverture de services que les autres citoyens du Québec ou du Canada.

Philôme Lafrance, maire de Petit-Saguenay

Si rien ne change, les résidents du Bas-Saguenay devront se rendre dans l’arrondissement de Jonquière pour renouveler leur permis, pour payer leur immatriculation ou pour obtenir tout autre service de la SAAQ.

J’ai l’impression que la SAAQ veut noyer le poisson avec la COVID-19 et pense que les gens ne se rendront pas trop compte de ce qui se passe.

Philôme Lafrance, maire de Petit-Saguenay

La Municipalité de Saint-Félix-d'Otis songe à reprendre les rênes de ce point de service si personne ne se montre intéressé.

Le maire de Petit-Saguenay invite la population à se plaindre au bureau du député provincial François Tremblay. Celui-ci s’engage à faire cheminer le dossier.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !