•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

C'est jamais pareil

Avec Frédéric Tremblay

En semaine de 6 h à 9 h

L’école à la maison, ça ne s’improvise pas

Rattrapage du lundi 16 mars 2020
Un jeune garçon fait ses devoirs sur la table de la maison familiale.

De nouvelles règles encadrent l'école à la maison au Québec depuis septembre 2018.

Photo : Radio-Canada

Alors que tous les élèves sont en congé forcé durant deux semaines, l'occupation des enfants devient un casse-tête complexe pour les familles, dont certains patients doivent continuer à travailler.

En entrevue à C'est jamais pareil, le professeur en sciences de l'éducation à l'Université du Québec à Chicoutimi (UQAC), Patrick Giroux, déconseille aux parents de faire l'école à la maison.

Je ne pense pas que les parents devraient s’improviser pédagogues et enseigner du nouveau contenu aux jeunes. On peut les faire lire, les faire réviser, pratiquer les solutions problèmes et les garder concentrés durant un certain temps pour maintenir le cerveau alerte.

Patrick Giroux, professeur en sciences de l’éducation, UQAC

Il estime que les jeunes doivent être encore encouragés à bouger et à lire tous les jours, sans leur imposer un horaire contraignant dans un environnement résidentiel où ils sont moins conditionnés pour l’apprentissage académique. Il pense même que les élèves pourraient revenir plus disposés et plus reposés.

Patrick Giroux, professeur au département des sciences de l'éducation de l'UQAC

Patrick Giroux, professeur au département des sciences de l'éducation de l'UQAC

Photo : Radio-Canada / Vincent Côté

Il pourrait y avoir un impact positif sur l’année scolaire si les jeunes n’ont pas eu le temps de se reposer durant la relâche. Par contre, il y a des jeunes qui risquent de décrocher et de se retrouver loin de leur matière et de leurs apprentissages, prévient-il.

Il pense tout de même que le rattrapage devrait être fait au retour à l’école.

Les familles en télétravail

La famille de Jocelyn Harvey est revenue de République domnicaine le 10 mars. Lui, sa conjointe et leurs deux enfants sont donc en isolement à la maison.

Le père de famille en entrevue virtuelle.

Jocelyn Harvey doit travailler à la maison depuis son retour de voyage.

Photo : Radio-Canada

On peut jouer dans la neige et faire des igloos, mais on passe beaucoup de temps en dedans je dois vous avouer. On trouve des solutions, on fait du coloriage, du bricolage, mais ça, c’est la fin de semaine. Là, on essaie d’alterner entre la télévision, le bricolage, etc., on s’occupe du mieux qu’on peut.

Jocelyn Harvey, travailleur automatisation des procédés

Jocelyn Harvey travaille maintenant à distance. Sa conjointe, qui est aussi à la maison, est responsable des enfants pendant qu’il continue les réunions de routine.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !